COVID-19 - Informations sur les vols

Les vols entre la Turquie et la France ont repris mais de manière progressive et partielle.

Nous vous conseillons, comme toujours, de bien vérifier avec les compagnies aériennes le statut et la fréquence de ces vols, qui peuvent toujours faire l’objet de reports ou d’annulations.

Pour mémoire, les frontières extérieures de Schengen sont toujours fermées avec la Turquie. Cela veut dire que seules les personnes actuellement autorisées à entrer dans l’espace Schengen sont, pour l’instant, autorisées à embarquer sur ces vols : il s’agit notamment des Français et leurs conjoints et enfants – à condition s’ils sont titulaires d’une nationalité soumise à un visa, d’avoir un visa —, ressortissants des pays de l’UE et pays assimilés résidant en France de manière permanente, ressortissants turcs et de pays tiers titulaires de cartes de séjour en cours de validité (cf. rubrique ci-dessous : Qui peut voyager vers la France ?).

Les personnes entrant en France doivent se également se munir des attestations requises (attestation de déplacement international et de non-présentation des symptômes) et doivent également, observer une quatorzaine « volontaire » à leur arrivée en France, sauf s’ils justifient d’un résultat négatif à un test PCR réalisé moins de 72 heures avant le vol (cf. également ci-dessous).

Attention : les personnes en dépassement du temps légal de séjour en Turquie (90 jours) doivent quitter la Turquie dans le mois suivant la reprise des vols (afin de ne pas avoir d’amendes).

Vols directs vers l’Europe et la France

Actualité des vols

Vols internationaux  :

Air France a annoncé la reprise des vols avec la Turquie pour le 17 juillet.

La Turkish Airlines a également repris ses dessertes de Paris et de Lyon mais avec des fréquences limitées.

D’autres compagnies ont également annoncé la reprise de vols : Anadolu Jet (au départ de Sabiha Gökçen et d’Ankara), Sun Express (au départ d’Izmir) et Pegasus.

Nous vous invitons à vous rapprocher des compagnies concernées et/ou de votre agence de voyage pour bien vérifier le calendrier, la fréquence et le statut de ces vols.

Le calendrier de reprise des vols peut encore être modifié et les vols prévus peuvent encore être reportés.

Vols intérieurs : ils ont repris depus le 1er juin.

Avertissement :
- Le Consulat général ne gère pas les réservations sur les vols. Il convient de vous rapprocher de chaque compagnie.

Les informations relatives aux vols sont fournies sur la base des informations disponibles et ne sont pas forcément exhaustives. Les vols peuvent toujours être soumis à des modifications/annulations. Nous vous invitons à vérifier régulièrement auprès des compagnies concernées. Il appartient également à chaque voyageur de vérifier qu’il a les documents et autorisations nécessaires pour se déplacer.

Qui peut voyager vers la France ?

Les restrictions aux frontières extérieures de l’espace Schengen demeurent en place pour la Turquie. La liste des pays avec lesquels les restrictions sont levées fait l’objet d’une révision tous les quinze jours, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

En conséquence, depuis la Turquie, seuls les Français sont autorisés à entrer en France ainsi que certaines catégories de passagers :

- les ressortissants de pays tiers qui résident de manière permanente en France (et qui ont un titre de séjour, un visa long séjour ou une autorisation provisoire de séjour valide) ;
- les ressortissants de pays tiers, conjoints ou enfants de Français, titulaires d’un visa de court séjour Schengen (si leur nationalité le requiert) ou d’un visa de long séjour ;
- les ressortissants de l’espace européen (Etats membres de l’Union européenne ainsi qu’Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse et Vatican), ayant leur résidence principale en France ;
- les ressortissants de pays tiers qui résident de manière permanente en France (et qui peuvent produire soit un visa de long séjour, un titre de séjour, un récépissé de demande de renouvellement de titre de séjour dont la date d’expiration est comprise entre le 16 mars et le 15 juin, ou le cas échéant s’ils possèdent autorisation provisoire de séjour qui a expiré entre le 16 mars et 15 juin 2020) ;
- les ressortissants de pays tiers, membres d’équipages aériens ;
- les ressortissants de pays tiers, titulaires d’un visa de court séjour Schengen si leur nationalité le requiert, qui assurent le transport de marchandises (dont les marins) ;
- les ressortissants de pays tiers professionnels de santé concourant à la lutte contre le COVID-19 et titulaires d’un visa de court séjour Schengen si leur nationalité le requiert ;
- les ressortissants de pays de l’espace européen ou d’un pays tiers, titulaire d’un titre de séjour ou d’un visa de long séjour français ou européen en cours de validité et en transit par la France pour rejoindre son domicile dans un pays de l’espace européen ;
- les ressortissants de pays tiers, en transit de moins de 24 heures en zone internationale pour rejoindre leur pays d’origine et présentant un titre de voyage vers ce pays ou un visa de transit aéroportuaire.

Il est rappelé que la délivrance éventuelle d’un visa ne garantit pas la possibilité d’entrée sur le territoire, qui reste déterminée par les restrictions applicables aux frontières.

Avant de demander un visa, il est recommandé de vérifier si vous êtes autorisé à entrer en France en consultant la page suivante : https://www.immigration.interieur.gouv.fr/Info-ressources/Actualites/L-actu-immigration/Attestations-de-deplacement-et-de-voyag

Serais-je soumis à une mesure de quarantaine à mon arrivée en France ?

Les protocoles sanitaires à l’arrivée en France sont également renforcés.
Les personnes autorisées à entrer sur le sol français doivent continuer de se conformer à une mesure de quatorzaine à domicile (ou dans un lieu d’hébergement adapté).

Le test PCR n’est pas obligatoire pour embarquer sur un vol à destination de la France, mais les personnes qui peuvent justifier d’un résultat négatif à un test réalisé moins de 72 heures avant le vol seront dispensés de ladite quatorzaine. Des capacités de test devraient également être mises en place à l’arrivée.
Le port du masque est obligatoire à bord des avions et dans les aérogares, et dans les transports en commun en France. Il est également obligatoire de porter un masque, à compter du 20 juillet 2020, dans les lieux publics clos.

Attestations requises par les autorités françaises

Pour effectuer leur voyage, l’ensemble des voyageurs devront se doter des documents suivants, disponibles sur le site du ministère de l’Intérieur :

- une attestation de déplacement international dérogatoire vers la France métropolitaine depuis les pays tiers ;
- une déclaration sur l’honneur attestant que le voyageur ne présente pas de symptômes d’infection au covid-19.

En France, le port du masque est obligatoire dans les transports en commun et, à compter du 20 juillet, dans tous les lieux public clos.

Tout contrevenant s’expose à une amende de 135 €.

Par ailleurs, ces mesures étant susceptibles d’évoluer très rapidement en fonction de la situation, nous vous recommandons de suivre très attentivement les éventuelles annonces publiques.

Autorisations de déplacements requises par les autorités turques / Protocoles mis en place dans les aéroports

Les restrictions aux déplacements interurbains ont été levées le 1er juin.

Code « HES ».
Pour être autorisé à embarquer à bord d’un train, d’un avion ou d’un bus à l’occasion d’un trajet interurbain en Turquie, il est indispensable de disposer d’un code « HES » (du nom de l’application mise en place « Hayat Eve Sığar »). Ce code est obtenu en quelques minutes en envoyant, depuis la Turquie, un SMS au « 2023 ».

  • Les Français de passage et qui ne disposent pas de carte d’identité turque pour étrangers doivent écrire dans le SMS : « HES  » espace « FRA  » espace « numéro du passeport français  » espace « année de naissance » espace « nom de famille ». Exemple : HES FRA 17AB12345 DUPONT.
    Ce code « HES » n’est pas nécessaire pour entrer en Turquie depuis la France. Le numéro « 2023 » est un numéro turc, injoignable depuis la France.
  • Les Français (et ressortissants non-turcs) titulaires d’une carte d’identité turque pour étrangers (Yabancı Kimlik) dont le numéro de série commence par 97, 98 et 99 doivent écrire dans le SMS : « HES  » espace « 11 chiffres du numéro de kimlik » espace « année de naissance » espace « nombre de jours de déplacement ». Exemple : HES 12345678901 1980 15 (dans cet exemple, le code sera valable 15 jours).
  • Les citoyens turcs titulaires d’une carte nationale d’identité turque (T.C. Kimlik) doivent écrire dans le SMS : « HES  » espace « 11 chiffres du numéro de T.C. kimlik  » espace « 4 derniers chiffres du numéro de série de la kimlik » espace « nombre de jours de déplacement ». Exemple : HES 12345678901 1234 15 (dans cet exemple, le code sera valable 15 jours).

Les enfants de moins de 2 ans n’ont pas l’obligation d’obtenir un code HES.

Un protocole spécifique est mis en place dans les aéroports turcs : contrôle de température, port du masque obligatoire, respect des distances sociales.

Rappel

Nous vous invitons également, si vous ne l’avez pas encore fait, à vous inscrire sur Ariane en veillant bien à renseigner vos coordonnées. Ce service vous permettra d’être informés régulièrement des évolutions en Turquie.

Pour toute question, veuillez vous reporter à notre rubrique " Covid-19 ". Si vous ne trouvez pas la réponse que vous cherchez, vous pouvez nous contacter :

  • en premier lieu par courriel, en cliquant ici.
  • en second lieu, par téléphone, du lundi au vendredi, de 9h à 12h30 et de 14h à 17h (heure locale), au +90 212 334 87 30.

- Cliquer pour notre foire aux questions

publié le 22/07/2020

haut de la page