Coronavirus - Covid19 : Foire aux questions

L’ambassade de France à Ankara et le consulat général de France à Istanbul s’efforcent de diffuser des informations et des conseils en appui aux ressortissants français, et de les actualiser dans la mesure du possible. Toutefois, ces informations ne prétendent pas à l’exhaustivité ; elles n’ont de valeur qu’indicative, dans un contexte très évolutif et ne sauraient engager la responsabilité des autorités françaises.

Les Français de passage en Turquie sont invités à s’inscrire sur Ariane en veillant bien à renseigner leurs coordonnées. Ce service leur permettra d’être informés régulièrement des évolutions en Turquie.

Une stricte limitation des déplacements s’impose pour ralentir la progression de l’épidémie dans le monde, du fait de la circulation très active du virus de Covid-19 et de ses variants (les chiffres de la pandémie peuvent être consultés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies). Il convient de s’informer soigneusement et impérativement de la réglementation en vigueur en se référant notamment à l’alerte Covid-19 des conseils aux voyageurs.

Quelle est la situation du coronavirus en Turquie ? Que faire en cas de symptômes ?

Nous vous invitons à consulter notre page dédiée au coronavirus, qui expose notamment les mesures prises par les autorités turques.

Avant tout départ à l’étranger, il est primordial d’anticiper et de vérifier avec votre mutuelle ou assurance la couverture médicale dont vous disposez.

Je suis Français de passage (touriste, visite familiale...)

Puis-je entrer en Turquie en provenance de France ?

Dans le sens France -Turquie

Départ de France

La Turquie est classée parmi les pays de zone rouge (depuis le 29 août), c’est-à-dire où la circulation du virus est active, avec une présence de variants préoccupants.
Les mesures sanitaires applicables pour les passagers à destination de la Turquie sont déterminées en fonction de l’état de vaccination.

Les personnes vaccinées (de 12 ans et plus) sont celles :

  • qui ont reçu depuis au moins 7 jours les deux injections d’un vaccin homologué par l’agence européenne du médicament : Moderna, BioNTech Pfizer ou Astra Zeneca
  • qui, ayant été infectées par la Covid-19, ont reçu depuis au moins 7 jours une injection d’un vaccin homologué par l’agence européenne du médicament : Moderna, BioNTech Pfizer ou Astra Zeneca
  • qui ont reçu depuis au moins 28 jours une injection du vaccin Johnson & Johnson
  • qui ont reçu toutes les doses requises d’un vaccin autorisé par l’OMS ne bénéficiant pas d’une reconnaissance de l’agence européenne des médicaments, 7 jours après l’administration d’une dose complémentaire d’un vaccin à ARN messager bénéficiant d’une telle reconnaissance.

Les personnes vaccinées ne sont pas soumises aux restrictions sanitaires et n’ont pas à justifier d’un motif impérieux pour se rendre en Turquie.

Les personnes qui ne sont pas vaccinées avec l’un des vaccins homologués par l’agence européenne du médicament doivent justifier d’un motif impérieux et compléter l’attestation de sortie du territoire métropolitain téléchargeable sur cette page (Déplacement vers/depuis un pays de la zone rouge) du site du ministère de l’intérieur.

Entrée en Turquie

Les mesures sanitaires prises par les autorités turques varient selon votre situation personnelle et sont détaillées sur cette page.

Puis-je transiter par la Turquie pour rentrer en France ?

Le transit est possible. Vous êtes invités à vérifier le statut de votre vol auprès de votre compagnie aérienne ou de votre agence de voyage.

Les personnes qui transitent par la Turquie sans sortir de de la zone internationale, devront respecter à leur arrivée en France les mesures sanitaires qui correspondent à leur pays de provenance. En effet, un classement des pays en trois zones (pays verts, orange et rouges) est mis en œuvre depuis le 9 juin.

Dans le sens Turquie – France

Dans le cadre du renforcement des mesures sanitaires aux frontières, à compter du 4 décembre 2021, toutes les personnes (à partir de 12 ans) souhaitant se rendre en France en provenance d’un pays situé hors de l’espace européen (UE, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Saint-Siège ou Suisse) doivent présenter :

Si elles sont vaccinées :
1) le résultat négatif d’un test PCR ou antigénique réalisé moins de 48 heures avant l’embarquement ;
2) une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19 ;
3) un justificatif de leur situation vaccinale
4) une déclaration sur l’honneur acceptant qu’un test ou un examen biologique de dépistage virologique de détection du SARS-CoV-2 puisse être réalisé à leur arrivée

Si elles ne sont pas vaccinées :
1) le résultat négatif d’un test PCR réalisé moins de 48 heures avant l’embarquement ou d’un test antigénique réalisé moins de 24h ;
2) une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19 ;
3) un engagement sur l’honneur à se soumettre au test antigénique ou à l’examen biologique qui sera réalisé à l’arrivée en France métropolitaine ;
4) un justificatif permettant d’attester l’adresse du domicile ou d’un lieu d’hébergement adapté (hôtel ou assimilé) pendant la durée de quarantaine. En effet, les personnes non vaccinées en provenance d’un pays de zone rouge restent soumises à une période de quarantaine de 10 jours suivant leur arrivée et contrôlée par les forces de sécurité.

Les personnes vaccinées (de 12 ans et plus) doivent présenter à l’embarquement un justificatif du statut vaccinal.

Pour rappel, les personnes vaccinées (de 12 ans et plus) sont celles :

  • qui ont reçu depuis au moins 7 jours les deux injections d’un vaccin homologué par l’agence européenne du médicament : Moderna, BioNTech Pfizer ou Astra Zeneca
  • qui, ayant été infectées par la Covid-19, ont reçu depuis au moins 7 jours une injection d’un vaccin homologué par l’agence européenne du médicament : Moderna, BioNTech Pfizer ou Astra Zeneca
  • qui ont reçu depuis au moins 28 jours une injection du vaccin Johnson & Johnson
  • qui ont reçu toutes les doses requises d’un vaccin autorisé par l’OMS ne bénéficiant pas d’une reconnaissance de l’agence européenne des médicaments, 7 jours après l’administration d’une dose complémentaire d’un vaccin à ARN messager bénéficiant d’une telle reconnaissance

En outre, la Turquie est classée parmi les pays de zone rouge (depuis le 29 août), c’est-à-dire où la circulation du virus est active, avec une présence de variants préoccupants. Les personnes non vaccinées doivent aussi :

  • justifier d’un motif impérieux (le fait de posséder la nationalité française en est un) et compléter l’attestation de déplacement international du ministère de l’intérieur
  • présenter un test PCR négatif de moins de 48h ou un test antigénique négatif de moins 48h ;
  • présenter une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19 et un engagement sur l’honneur à se soumettre au test antigénique ou à l’examen biologique qui sera réalisé à l’arrivée en France métropolitaine (téléchargeable sur le site du ministère de l’intérieur) ;
  • effectuer un test antigénique à leur arrivée en France ;
  • respecter une quarantaine obligatoire de 10 jours avec contrôle des forces de sécurité (présenter un justificatif permettant d’attester l’adresse du domicile ou d’un lieu d’hébergement adapté (hôtel ou assimilé), précisant le cas échéant les modalités d’accès permettant aux agents de contrôle de vérifier le respect de la mesure de quarantaine ou d’isolement, sauf en cas d’isolement dans un lieu d’hébergement mis à disposition par l’administration (des cellules territoriales d’appui à l’isolement ont été mises en place pour accompagner les personnes placées à l’isolement) ou de transit en zone internationale).

Par ailleurs, le ministère turc de la santé a annoncé des mesures spécifiques pour les passagers en provenance de certains pays dont vous trouverez le détail sur cette page.

Puis-je rentrer sur le territoire français ? Serais-je soumis à un test PCR ou à une mesure de quarantaine ? Puis-je circuler sur le territoire français ?

Oui, à votre arrivée en France, vous devrez respecter les mesures sanitaires qui correspondent à votre pays de provenance. En effet, un classement des pays en trois zones (pays verts, oranges et rouges) est mis en œuvre depuis le 9 juin.

Dans le cadre du renforcement des mesures sanitaires aux frontières, à compter du 4 décembre 2021, toutes les personnes (à partir de 12 ans) souhaitant se rendre en France en provenance d’un pays situé hors de l’espace européen (UE, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Saint-Siège ou Suisse) doivent présenter :

Si elles sont vaccinées :
1) le résultat négatif d’un test PCR ou antigénique réalisé moins de 48 heures avant l’embarquement ;
2) une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19 ;
3) un justificatif de leur situation vaccinale
4) une déclaration sur l’honneur acceptant qu’un test ou un examen biologique de dépistage virologique de détection du SARS-CoV-2 puisse être réalisé à leur arrivée

Si elles ne sont pas vaccinées :
1) le résultat négatif d’un test PCR réalisé moins de 48 heures avant l’embarquement ou d’un test antigénique réalisé moins de 24h ;
2) une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19 ;
3) un engagement sur l’honneur à se soumettre au test antigénique ou à l’examen biologique qui sera réalisé à l’arrivée en France métropolitaine ;
4) un justificatif permettant d’attester l’adresse du domicile ou d’un lieu d’hébergement adapté (hôtel ou assimilé) pendant la durée de quarantaine. En effet, les personnes non vaccinées en provenance d’un pays de zone rouge restent soumises à une période de quarantaine de 10 jours suivant leur arrivée et contrôlée par les forces de sécurité.

Les personnes vaccinées (de 12 ans et plus) doivent présenter à l’embarquement un justificatif du statut vaccinal.

Pour rappel, les personnes vaccinées (de 12 ans et plus) sont celles :

  • qui ont reçu depuis au moins 7 jours les deux injections d’un vaccin homologué par l’agence européenne du médicament : Moderna, BioNTech Pfizer ou Astra Zeneca
  • qui, ayant été infectées par la Covid-19, ont reçu depuis au moins 7 jours une injection d’un vaccin homologué par l’agence européenne du médicament : Moderna, BioNTech Pfizer ou Astra Zeneca
  • qui ont reçu depuis au moins 28 jours une injection du vaccin Johnson & Johnson
  • qui ont reçu toutes les doses requises d’un vaccin autorisé par l’OMS ne bénéficiant pas d’une reconnaissance de l’agence européenne des médicaments, 7 jours après l’administration d’une dose complémentaire d’un vaccin à ARN messager bénéficiant d’une telle reconnaissance

En outre, la Turquie est classée parmi les pays de zone rouge (depuis le 29 août), c’est-à-dire où la circulation du virus est active, avec une présence de variants préoccupants. Les personnes non vaccinées doivent aussi :

  • justifier d’un motif impérieux (le fait de posséder la nationalité française en est un) et compléter l’attestation de déplacement international du ministère de l’intérieur
  • présenter un test PCR négatif de moins de 48h ou un test antigénique négatif de moins 48h ;
  • présenter une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19 et un engagement sur l’honneur à se soumettre au test antigénique ou à l’examen biologique qui sera réalisé à l’arrivée en France métropolitaine (téléchargeable sur le site du ministère de l’intérieur) ;
  • effectuer un test antigénique à leur arrivée en France ;
  • respecter une quarantaine obligatoire de 10 jours avec contrôle des forces de sécurité (présenter un justificatif permettant d’attester l’adresse du domicile ou d’un lieu d’hébergement adapté (hôtel ou assimilé), précisant le cas échéant les modalités d’accès permettant aux agents de contrôle de vérifier le respect de la mesure de quarantaine ou d’isolement, sauf en cas d’isolement dans un lieu d’hébergement mis à disposition par l’administration (des cellules territoriales d’appui à l’isolement ont été mises en place pour accompagner les personnes placées à l’isolement) ou de transit en zone internationale).

Vous pouvez consulter ci-dessous la liste des hôpitaux et des laboratoires effectuant les tests PCR en Turquie :

- Circonscription d’Ankara
- Circonscription d’Istanbul

Le port du masque est obligatoire à bord des avions, dans les aérogares, dans les transports en commun en France. Certaines villes françaises (Paris, Marseille, Lille, Strasbourg, etc.) ont imposé l’obligation du port du masque en extérieur.

Ces mesures étant susceptibles d’évoluer très rapidement en fonction de la situation, nous vous recommandons de suivre très attentivement les éventuelles annonces publiques.

Mon/ma conjoint(e) et /ou mes enfants sont de nationalité étrangère, leur retour vers la France est-il permis ?

Oui, les conjoints d’un ressortissant français de nationalité étrangère (le cas échéant avec un visa - marié, pacsé, concubin sur présentation de justificatifs de leur communauté de vie) et leurs enfants y compris s’ils sont de nationalité étrangère (le cas échéant avec un visa) peuvent rentrer en France, à condition qu’ils soient munis des justificatifs prouvant leur lien de parenté avec un Français (livret de famille, copie d’acte de mariage récent…).

Dans le cadre du renforcement des mesures sanitaires aux frontières, à compter du 4 décembre 2021, toutes les personnes (à partir de 12 ans) souhaitant se rendre en France en provenance d’un pays situé hors de l’espace européen (UE, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Saint-Siège ou Suisse) doivent présenter :

Si elles sont vaccinées :
1) le résultat négatif d’un test PCR ou antigénique réalisé moins de 48 heures avant l’embarquement ;
2) une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19 ;
3) un justificatif de leur situation vaccinale
4) une déclaration sur l’honneur acceptant qu’un test ou un examen biologique de dépistage virologique de détection du SARS-CoV-2 puisse être réalisé à leur arrivée

Si elles ne sont pas vaccinées :
1) le résultat négatif d’un test PCR réalisé moins de 48 heures avant l’embarquement ou d’un test antigénique réalisé moins de 24h ;
2) une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19 ;
3) un engagement sur l’honneur à se soumettre au test antigénique ou à l’examen biologique qui sera réalisé à l’arrivée en France métropolitaine ;
4) un justificatif permettant d’attester l’adresse du domicile ou d’un lieu d’hébergement adapté (hôtel ou assimilé) pendant la durée de quarantaine. En effet, les personnes non vaccinées en provenance d’un pays de zone rouge restent soumises à une période de quarantaine de 10 jours suivant leur arrivée et contrôlée par les forces de sécurité.

Les personnes vaccinées (de 12 ans et plus) doivent présenter à l’embarquement un justificatif du statut vaccinal.

Pour rappel, les personnes vaccinées (de 12 ans et plus) sont celles :

  • qui ont reçu depuis au moins 7 jours les deux injections d’un vaccin homologué par l’agence européenne du médicament : Moderna, BioNTech Pfizer ou Astra Zeneca
  • qui, ayant été infectées par la Covid-19, ont reçu depuis au moins 7 jours une injection d’un vaccin homologué par l’agence européenne du médicament : Moderna, BioNTech Pfizer ou Astra Zeneca
  • qui ont reçu depuis au moins 28 jours une injection du vaccin Johnson & Johnson
  • qui ont reçu toutes les doses requises d’un vaccin autorisé par l’OMS ne bénéficiant pas d’une reconnaissance de l’agence européenne des médicaments, 7 jours après l’administration d’une dose complémentaire d’un vaccin à ARN messager bénéficiant d’une telle reconnaissance

En outre, la Turquie est classée parmi les pays de zone rouge (depuis le 29 août), c’est-à-dire où la circulation du virus est active, avec une présence de variants préoccupants. Les personnes non vaccinées doivent aussi :

  • justifier d’un motif impérieux (le fait de posséder la nationalité française en est un) et compléter l’attestation de déplacement international du ministère de l’intérieur
  • présenter un test PCR négatif de moins de 48h ou un test antigénique négatif de moins 48h ;
  • présenter une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19 et un engagement sur l’honneur à se soumettre au test antigénique ou à l’examen biologique qui sera réalisé à l’arrivée en France métropolitaine (téléchargeable sur le site du ministère de l’intérieur) ;
  • effectuer un test antigénique à leur arrivée en France ;
  • respecter une quarantaine obligatoire de 10 jours avec contrôle des forces de sécurité (présenter un justificatif permettant d’attester l’adresse du domicile ou d’un lieu d’hébergement adapté (hôtel ou assimilé), précisant le cas échéant les modalités d’accès permettant aux agents de contrôle de vérifier le respect de la mesure de quarantaine ou d’isolement, sauf en cas d’isolement dans un lieu d’hébergement mis à disposition par l’administration (des cellules territoriales d’appui à l’isolement ont été mises en place pour accompagner les personnes placées à l’isolement) ou de transit en zone internationale).

Vous pouvez consulter ci-dessous la liste des hôpitaux et laboratoires effectuant les tests PCR en Turquie :

- Circonscription d’Ankara
- Circonscription d’Istanbul

Ces mesures étant susceptibles d’évoluer très rapidement en fonction de la situation, nous vous recommandons de suivre très attentivement les éventuelles annonces publiques.

Je dois me déplacer en Turquie -trajet inter-urbain-, quelles sont les démarches à effectuer ? Qu’est-ce que le code HES ?

Les Français de passage ne sont pas soumis aux restrictions concernant les trajets interurbains. Il est recommandé toutefois de veiller à garder sur soi les justificatifs de déplacements en cas de contrôles. Pour faciliter le suivi et la gestion de la crise sanitaire, les autorités turques exigent l’obtention d’un code HES « Hayat Eve Sığar », du nom de l’application qu’ils ont mise au point.

Cliquez pour en savoir plus sur le Code « HES ».

Ai-je droit à une prise en charge de mes dépenses médicales en cas d’hospitalisation ?

Vérifiez avec votre mutuelle, votre assurance ou avec votre établissement d’accueil, si vous êtes étudiant, les conditions de prise en charge.

Je dois suivre un traitement médical, que puis-je faire ?

La plupart des médicaments courants ou leurs équivalents sont disponibles dans des pharmacies turques.

En cas de difficultés d’approvisionnement, vous pouvez consulter un médecin localement. Si vous disposez d’une ordonnance et si le médicament n’est pas disponible en Turquie, vous pouvez contacter votre assurance (liée à votre carte bleue ou à votre véhicule ou logement) afin de vous le faire acheminer en urgence.

Pour consulter la liste de notoriété médicale des médecins francophones :

- circonscription d’Ankara
- circonscription d’Istanbul

Je suis Français résident en Turquie.

Puis-je me rendre en France ? Me sera-t-il possible de revenir en Turquie ?

Depuis la Turquie vers la France

Les ressortissants français, ainsi que leur conjoint (marié, pacsé et concubin, le cas échéant étranger soumis à visa) et leurs enfants y compris s’ils sont de nationalité étrangère (le cas échéant avec un visa) et à condition qu’ils soient munis des justificatifs prouvant leur lien de parenté avec un Français (livret de famille, copie d’acte de mariage récent…). peuvent se déplacer en France.

Dans le cadre du renforcement des mesures sanitaires aux frontières, à compter du 4 décembre 2021, toutes les personnes (à partir de 12 ans) souhaitant se rendre en France en provenance d’un pays situé hors de l’espace européen (UE, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Saint-Siège ou Suisse) doivent présenter :

Si elles sont vaccinées :
1) le résultat négatif d’un test PCR ou antigénique réalisé moins de 48 heures avant l’embarquement ;
2) une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19 ;
3) un justificatif de leur situation vaccinale
4) une déclaration sur l’honneur acceptant qu’un test ou un examen biologique de dépistage virologique de détection du SARS-CoV-2 puisse être réalisé à leur arrivée

Si elles ne sont pas vaccinées :
1) le résultat négatif d’un test PCR réalisé moins de 48 heures avant l’embarquement ou d’un test antigénique réalisé moins de 24h ;
2) une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19 ;
3) un engagement sur l’honneur à se soumettre au test antigénique ou à l’examen biologique qui sera réalisé à l’arrivée en France métropolitaine ;
4) un justificatif permettant d’attester l’adresse du domicile ou d’un lieu d’hébergement adapté (hôtel ou assimilé) pendant la durée de quarantaine. En effet, les personnes non vaccinées en provenance d’un pays de zone rouge restent soumises à une période de quarantaine de 10 jours suivant leur arrivée et contrôlée par les forces de sécurité.

Les personnes vaccinées (de 12 ans et plus) doivent présenter à l’embarquement un justificatif du statut vaccinal.

Pour rappel, les personnes vaccinées (de 12 ans et plus) sont celles :

  • qui ont reçu depuis au moins 7 jours les deux injections d’un vaccin homologué par l’agence européenne du médicament : Moderna, BioNTech Pfizer ou Astra Zeneca
  • qui, ayant été infectées par la Covid-19, ont reçu depuis au moins 7 jours une injection d’un vaccin homologué par l’agence européenne du médicament : Moderna, BioNTech Pfizer ou Astra Zeneca
  • qui ont reçu depuis au moins 28 jours une injection du vaccin Johnson & Johnson
  • qui ont reçu toutes les doses requises d’un vaccin autorisé par l’OMS ne bénéficiant pas d’une reconnaissance de l’agence européenne des médicaments, 7 jours après l’administration d’une dose complémentaire d’un vaccin à ARN messager bénéficiant d’une telle reconnaissance

En outre, la Turquie est classée parmi les pays de zone rouge (depuis le 29 août), c’est-à-dire où la circulation du virus est active, avec une présence de variants préoccupants. Les personnes non vaccinées doivent aussi :

  • justifier d’un motif impérieux (le fait de posséder la nationalité française en est un) et compléter l’attestation de déplacement international du ministère de l’intérieur
  • présenter un test PCR négatif de moins de 48h ou un test antigénique négatif de moins 48h ;
  • présenter une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19 et un engagement sur l’honneur à se soumettre au test antigénique ou à l’examen biologique qui sera réalisé à l’arrivée en France métropolitaine (téléchargeable sur le site du ministère de l’intérieur) ;
  • effectuer un test antigénique à leur arrivée en France ;
  • respecter une quarantaine obligatoire de 10 jours avec contrôle des forces de sécurité (présenter un justificatif permettant d’attester l’adresse du domicile ou d’un lieu d’hébergement adapté (hôtel ou assimilé), précisant le cas échéant les modalités d’accès permettant aux agents de contrôle de vérifier le respect de la mesure de quarantaine ou d’isolement, sauf en cas d’isolement dans un lieu d’hébergement mis à disposition par l’administration (des cellules territoriales d’appui à l’isolement ont été mises en place pour accompagner les personnes placées à l’isolement) ou de transit en zone internationale).

Vous pouvez consulter ci-dessous la liste des hôpitaux et laboratoires effectuant les tests PCR en Turquie :
- circonscription d’Ankara
- circonscription d’Istanbul

Le port du masque est obligatoire à l’extérieur, à bord des avions, dans les aérogares, dans les transports en commun en France.
Ces mesures étant susceptibles d’évoluer très rapidement en fonction de la situation, nous vous recommandons de suivre très attentivement les éventuelles annonces publiques.

Depuis la France vers la Turquie

Départ de France

La Turquie est classée parmi les pays de zone rouge, c’est-à-dire où la circulation du virus est active, dans des proportions maîtrisées, avec une présence de variants préoccupants.

Les mesures sanitaires applicables pour les passagers à destination de la Turquie sont déterminées en fonction de l’état de vaccination.

Les personnes vaccinées (de 12 ans et plus) sont celles :

  • qui ont reçu depuis au moins 7 jours les deux injections d’un vaccin homologué par l’agence européenne du médicament : Moderna, BioNTech Pfizer ou Astra Zeneca
  • qui, ayant été infectées par la Covid-19, ont reçu depuis au moins 7 jours une injection d’un vaccin homologué par l’agence européenne du médicament : Moderna, BioNTech Pfizer ou Astra Zeneca
  • qui ont reçu depuis au moins 28 jours une injection du vaccin Johnson & Johnson
  • qui ont reçu toutes les doses requises d’un vaccin autorisé par l’OMS ne bénéficiant pas d’une reconnaissance de l’agence européenne des médicaments, 7 jours après l’administration d’une dose complémentaire d’un vaccin à ARN messager bénéficiant d’une telle reconnaissance.

Les personnes vaccinées ne sont pas soumises aux restrictions sanitaires et n’ont pas à justifier d’un motif impérieux pour se rendre en Turquie.

Les personnes qui ne sont pas vaccinées avec l’un des vaccins homologués par l’agence européenne du médicament doivent justifier d’un motif impérieux et compléter l’attestation de sortie du territoire métropolitain téléchargeable sur cette page (Déplacement vers/depuis un pays de la zone rouge) du site du ministère de l’intérieur.Le fait d’être résident en Turquie constitue un motif impérieux pour se rendre en Turquie.

Entrée en Turquie

Les mesures sanitaires prises par les autorités turques varient selon votre situation personnelle et sont détaillées sur cette page.

Depuis le 15 mars 2021, tous les passagers (toutes nationalités, y compris résidents en Turquie) souhaitant entrer en Turquie doivent compléter le formulaire du ministère de la santé [https://register.health.gov.tr/#] dans les 72 heures qui précèdent leur entrée sur le territoire turc. Un exemplaire (papier ou sur support digital) devra être produit à la compagnie de transport. L’accomplissement de cette formalité générera un code HES (voir ci-dessous). A défaut, l’entrée en Turquie leur sera refusée.

Je dois me déplacer en Turquie -trajet inter-urbain-, quelles sont les démarches à effectuer ? Qu’est-ce que le code HES ?

Pour faciliter le suivi et la gestion de la crise sanitaire, les autorités turques exigent l’obtention d’un code HES « Hayat Eve Sığar », du nom de l’application qu’ils ont mise au point.

Cliquez pour en savoir plus sur le Code « HES ».

Je ne suis pas Français.

Je suis conjoint(e) étranger(e) (marié(e) / pacsé(e) / concubin(e)) de ressortissant français. Puis-je rentrer en France ?

Les conjoints étrangers de Français (marié, pacsé et concubin, le cas échéant avec visa) et leurs enfants peuvent se déplacer en France s’ils sont munis des justificatifs prouvant leur lien de parenté (livret de famille, copie d’acte de mariage récent…)

Dans le cadre du renforcement des mesures sanitaires aux frontières, à compter du 4 décembre 2021, toutes les personnes (à partir de 12 ans) souhaitant se rendre en France en provenance d’un pays situé hors de l’espace européen (UE, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Saint-Siège ou Suisse) doivent présenter :

Si elles sont vaccinées :
1) le résultat négatif d’un test PCR ou antigénique réalisé moins de 48 heures avant l’embarquement ;
2) une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19 ;
3) un justificatif de leur situation vaccinale
4) une déclaration sur l’honneur acceptant qu’un test ou un examen biologique de dépistage virologique de détection du SARS-CoV-2 puisse être réalisé à leur arrivée

Si elles ne sont pas vaccinées :
1) le résultat négatif d’un test PCR réalisé moins de 48 heures avant l’embarquement ou d’un test antigénique réalisé moins de 24h ;
2) une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19 ;
3) un engagement sur l’honneur à se soumettre au test antigénique ou à l’examen biologique qui sera réalisé à l’arrivée en France métropolitaine ;
4) un justificatif permettant d’attester l’adresse du domicile ou d’un lieu d’hébergement adapté (hôtel ou assimilé) pendant la durée de quarantaine. En effet, les personnes non vaccinées en provenance d’un pays de zone rouge restent soumises à une période de quarantaine de 10 jours suivant leur arrivée et contrôlée par les forces de sécurité.

Les personnes vaccinées (de 12 ans et plus) doivent présenter à l’embarquement un justificatif du statut vaccinal.

Pour rappel, les personnes vaccinées (de 12 ans et plus) sont celles :

  • qui ont reçu depuis au moins 7 jours les deux injections d’un vaccin homologué par l’agence européenne du médicament : Moderna, BioNTech Pfizer ou Astra Zeneca
  • qui, ayant été infectées par la Covid-19, ont reçu depuis au moins 7 jours une injection d’un vaccin homologué par l’agence européenne du médicament : Moderna, BioNTech Pfizer ou Astra Zeneca
  • qui ont reçu depuis au moins 28 jours une injection du vaccin Johnson & Johnson
  • qui ont reçu toutes les doses requises d’un vaccin autorisé par l’OMS ne bénéficiant pas d’une reconnaissance de l’agence européenne des médicaments, 7 jours après l’administration d’une dose complémentaire d’un vaccin à ARN messager bénéficiant d’une telle reconnaissance

En outre, la Turquie est classée parmi les pays de zone rouge (depuis le 29 août), c’est-à-dire où la circulation du virus est active, avec une présence de variants préoccupants. Les personnes non vaccinées doivent aussi :

  • justifier d’un motif impérieux (le fait de posséder la nationalité française en est un) et compléter l’attestation de déplacement international du ministère de l’intérieur
  • présenter un test PCR négatif de moins de 48h ou un test antigénique négatif de moins 48h ;
  • présenter une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19 et un engagement sur l’honneur à se soumettre au test antigénique ou à l’examen biologique qui sera réalisé à l’arrivée en France métropolitaine (téléchargeable sur le site du ministère de l’intérieur) ;
  • effectuer un test antigénique à leur arrivée en France ;
  • respecter une quarantaine obligatoire de 10 jours avec contrôle des forces de sécurité (présenter un justificatif permettant d’attester l’adresse du domicile ou d’un lieu d’hébergement adapté (hôtel ou assimilé), précisant le cas échéant les modalités d’accès permettant aux agents de contrôle de vérifier le respect de la mesure de quarantaine ou d’isolement, sauf en cas d’isolement dans un lieu d’hébergement mis à disposition par l’administration (des cellules territoriales d’appui à l’isolement ont été mises en place pour accompagner les personnes placées à l’isolement) ou de transit en zone internationale).

Vous pouvez consulter ci-dessous la liste des hôpitaux et laboratoires effectuant les tests PCR en Turquie :

- Circonscription d’Ankara
- Circonscription d’Istanbul

Qui peut voyager en France depuis la Turquie ?

Tous les voyageurs étrangers vaccinés peuvent voyager en France. Ils doivent présenter à la frontière un passeport en cours de validité ainsi que les documents habituellement requis :

• en cas de court séjour (moins de 90 jours) : justificatifs de ressources et d’hébergement et visa de court séjour si leur nationalité y est soumise ;
• en cas de projet d’installation en France : visa de long séjour ;
• en cas de résidence en France : titre de séjour.

Pour les personnes qui ne sont pas vaccinées, seuls ont vocation à être admis sur le territoire européen de la France :

Ressortissant français, ainsi que son conjoint (marié, pacsé et concubin) et ses enfants.

  • Ressortissant de l’Union européenne ou assimilé, ainsi que son conjoint (marié, pacsé et concubin) et ses enfants, ayant sa résidence principale en France.
  • Ressortissant de pays tiers, titulaire d’un titre de séjour ou d’un visa de long séjour français ou européen en cours de validité, ayant sa résidence principale en France.
  • Ressortissant de pays tiers titulaire d’un visa de long séjour délivré au titre du regroupement familial ou de la réunification familiale des réfugiés, bénéficiaires de la protection subsidiaire et apatrides.
  • Étudiant inscrit dans des cours de français langue étrangère (FLE) préalables à une inscription dans l’enseignement supérieur ou admis aux oraux des concours dans des établissements d’enseignement supérieur français ou inscrits pour l’année 2021-2022. Chercheur ou enseignant (y compris assistant de langue) s’installant en France à l’invitation d’un laboratoire de recherche, pour des activités de recherche nécessitant impérativement une présence physique ainsi que son conjoint (marié, pacsé, concubin sur présentation de justificatifs de communauté de vie) et ses enfants.
  • Travailleurs du secteur des transports terrestres, maritimes et aériens ou prestataires de services de transport (y compris les conducteurs de tout véhicule de transport de marchandises destinées à être utilisées sur le territoire ainsi que de ceux qui ne font que transiter, ou voyageant comme passager pour se positionner sur leur base de départ ou se former).
  • Ressortissant étranger en fonctions dans une mission diplomatique ou consulaire, ou une organisation internationale ayant son siège ou un bureau en France, de même que son conjoint et ses enfants.
  • Voyageur en transit de moins de 24 heures en zone internationale.

Vous pouvez consulter ci-dessous la liste des hôpitaux et laboratoires effectuant les tests PCR en Turquie :

- Circonscription d’Ankara
- Circonscription d’Istanbul

Le port du masque est obligatoire à l’extérieur, à bord des avions, dans les aérogares, dans les transports en commun en France.

Pour toute autre information concernant le séjour des étrangers en France, veuillez consulter notre page internet en turc.

Vaccination des Français de Turquie

Informations générales

Vous pouvez consulter les étapes de la campagne de vaccination en à partir de ce lien  : https://covid19asi.saglik.gov.tr/EN-80295/list-of-covid-19-vaccination-groups.html

Les ressortissants turcs et résidents étrangers âgés de 16 ans et plus sont à ce jour éligibles à la vaccination.

Par ailleurs, les ressortissants turcs et résidents étrangers âgés de 18 ans et plus ayant reçu le vaccin Pfizer BioNTech sont éligibles à une 3e dose de rappel au plus tôt 6 mois après leur 2e dose.

Mode d’emploi pour la prise de RDV sur internet (vous pouvez aussi contacter par téléphone le 182)

1- Pour déterminer l’éligibilité à la vaccination

Envoyer un sms au 2023 comprenant la formule suivante : ASI[espace]numérodekimlik[espace]annéedenaissance . ex. ASI 12345678910 1950 (bien respecter l’espace entre chacun des termes).

- En cas d’éligibilité, le SMS reçu est le suivant : « COVID-19 aşılaması için öncelikli gruptasınız. Aşı randevunuzu alarak randevu tarihinde hekiminize başvurunuz ». En cas d’inéligibilité, le SMS est le suivant : « COVID-19 aşılaması için öncelikli grupta değilsiniz ».

- Un 2nd SMS est reçu, comprenant un code à 6 chiffres destiné à vérifier le consentement à la vaccination. Ce code doit être entré sur la page internet dont le lien figure dans le SMS (bien cocher la case pour valider).

2 - En cas d’éligibilité à la vaccination

Il faut ensuite créer un compte sur le site internet de prise de rendez-vous médical : https://mhrs.gov.tr/.

- cliquer sur « Randevu Al » (prendre un rendez-vous) en haut de la page ;

- dans la nouvelle page, cliquer sur « Üye Ol » (créer un compte) ;

- dans « Üye Ol » :

o entrer (i) [TC Kimlik No] le numéro de kimlik, (ii) [Adı] tous les prénoms qui figurent sur la kimlik (en majuscules), (iii) [Soyad] le nom de famille, (iv) [Cinsiyet] le sexe (erkek : homme ; kadın : femme) et (v) [Doğum tarihi] la date de naissance ;

o cocher la case « Üyelik ve Gizlilik Politikası » pour pouvoir valider (acceptation des conditions d’utilisation).

- saisir ensuite : (i) le numéro de téléphone (l’adresse mél et l’adresse physique ne sont pas indispensables) ; (ii) un mot de passe ; (iii) une question/réponse de récupération du mot de passe et (iv) une image de récupération du mot de passe.

3 - Une fois connecté à l’espace numérique de prise de rendez-vous

- cliquer sur « Aşı Randevusu Al » ;

- choisir le vaccin BIONTECH ou SINOVAC (pour mémoire : le vaccin Pfizer-BioNTech est homologué par les autorités sanitaires françaises et européennes) ;

- cliquer sur « Hastaneden » (vaccination à l’hôpital) ;

- cliquer sur « Genel Arama » ;

- choisir (i) la ville de vaccination (ex. (İl Seçiniz = Istanbul/İlçe Seçiniz = Beyoǧlu), (ii) l’hôpital et (iii) le service d’injection (pour la vaccination BIONTECH, il faut bien choisir le service correspondant) ;

- choisir sa date de vaccination (cliquer sur la date proposée, les autres possibilités apparaissent après ; il n’est pas possible de prendre un rendez-vous plus de 7 jours à l’avance) ;

- cliquer sur « Gönder » ou « Onayla » pour valider.

4- L’injection est gratuite

Lorsque vous vous présentez à votre rendez-vous de vaccination, munissez-vous de votre confirmation de rendez-vous et de votre kimlik. Vous devrez signer sur place un formulaire de consentement à la vaccination.

Portez-vous bien et maintenez les gestes barrières.

Tutoriel pour obtenir le certificat de vaccination turc

Un tutoriel pour obtenir le certificat de vaccination turc au moyen des sites internet et applications e-nabız ou HES est disponible sur cette page

publié le 03/12/2021

haut de la page