Coronavirus- Covid19 : Foire aux questions

Questions fréquentes

Cliquer pour télécharger notre FAQ (497 ko)

Puis-je » me rendre en Turquie ? Dois-je faire un test PCR ou une quatorzaine à l’arrivée ?

Les restrictions à l’entrée sur le territoire turc ont été levées le 11 juin.

Les Français et les ressortissants des pays tiers sont autorisés à entrer en Turquie par les frontières aériennes, maritimes et terrestres, à l’exception des postes frontières avec l’Iran. Aucun test PCR n’est exigé. Il est toutefois vivement conseillé de vérifier le régime en vigueur dans les autres pays voisins de la Turquie avant d’envisager un franchissement des frontières terrestres.

Les passagers sont soumis à un contrôle sanitaire à leur arrivée mais n’ont plus l’obligation de faire de quatorzaine, en l’absence de symptômes. En cas de symptômes, un test PCR gratuit peut être effectué. S’il s’avère positif, une quatorzaine en hôtel peut être imposée par les autorités turques.

Les voyages touristiques demeurent possibles en Turquie, où, en l’absence de symptômes, aucun test PCR ni quatorzaine n’est exigé à l’arrivée.

mise à jour le 27/07/2020

Quelle est la situation du coronavirus en Turquie ? Que faire en cas de symptômes ?

Nous vous invitons à consulter notre page dédiée au coronavirus, qui expose les mesures prises par les autorités turques, les recommandations du consulat, rappelle les bons réflexes à avoir pour se protéger et précise que faire en cas de symptômes.

A ce stade, anticipez et vérifiez avec votre mutuelle ou assurance la couverture médicale dont vous disposez.

Je suis Français de passage (touriste, visite familiale...).

Le consulat général de France à Istanbul s’efforce de diffuser des informations et des conseils en appui aux ressortissants français, et de les actualiser dans la mesure du possible. Toutefois, ces informations ne prétendent pas à l’exhaustivité ; elles n’ont de valeur qu’indicative, dans un contexte très évolutif. A cet égard, les décisions prises par les Français de passage en Turquie ne sauraient engager la responsabilité du consulat général.

Puis-je entrer en Turquie ?

Les restrictions à l’entrée sur le territoire turc ont été levées le 11 juin.

Les Français et les ressortissants des pays tiers sont autorisés à entrer en Turquie par les frontières aériennes, maritimes et terrestres, à l’exception des postes frontières avec l’Iran. Il est toutefois vivement conseillé de vérifier le régime en vigueur dans les autres pays voisins de la Turquie avant d’envisager un franchissement des frontières terrestres.

Les passagers sont soumis à un contrôle sanitaire à leur arrivée mais n’ont plus l’obligation de faire de quatorzaine, en l’absence de symptômes. En cas de symptômes, un test PCR gratuit peut être effectué. S’il s’avère positif, une quatorzaine en hôtel peut être imposée par les autorités turques.

Puis-je transiter par la Turquie pour rentrer en France ?

Le transit est en théorie possible mais vous êtes invités à vous assurer que votre vol en correspondance est bien garanti. Les vols disponibles à la réservation sont toujours susceptibles d’être reportés.

Puis-je rentrer sur le territoire français malgré la fermeture des frontières Schengen ? Serais-je soumis à un test PCR ou à une mesure de quarantaine ? Puis-je circuler sur le territoire français ?

Oui, les Français peuvent rentrer en France, avec leurs conjoints et leurs enfants y compris s’ils sont de nationalité étrangère (le cas échéant avec un visa) et à condition qu’ils soient munis des justificatifs prouvant leur lien de parenté avec un Français (livret de famille, copie d’acte de mariage récent…).

Nous vous invitons à consulter notre page dédiée aux liaisons aériennes vers la France que nous nous efforçons d’actualiser régulièrement. Elle recense les vols existants et précise également le cadre en vigueur.

Les personnes entrant sur le territoire français en provenance de pays situés hors de l’espace européen (Union européenne, espace Schengen, Royaume-Uni, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse et Vatican) doivent observer une mesure de quatorzaine à domicile ou dans un lieu d’hébergement adapté.

Le 24 juillet, de nouvelles mesures ont été prises afin de renforcer les contrôles sanitaires aux frontières. A partir du 1er août, si vous vous rendez en France depuis la Turquie, vous devez :

  • Soit justifier d’ un résultat négatif à un test PCR effectué moins de 72h avant votre vol de départ pour la France, et dans ce cas vous serez dispensé de quatorzaine ;
  • Soit effectuer un test PCR auprès des unités médicales présentes dans l’aérogare de votre aéroport d’arrivée. Vous serez contactés en cas de résultat positif.

Si vous ne pouvez pas présenter de résultat négatif à un test PCR effectué moins de 72h avant le vol et que vous refusez de vous soumettre à ce test à l’arrivée, vous ferez l’objet d’un arrêté préfectoral de placement en quarantaine obligatoire.

Ces mesures concernent les passagers âgés de douze ans et plus, en provenance de Turquie et de 11 autres pays où le virus circule activement (Afrique du Sud, Algérie, Brésil, Inde, Israël, Koweït, Madagascar, Oman, Pérou, Qatar et Serbie). Par ailleurs, les passagers en provenance de Bahreïn, des Emirats Arabes Unis, des Etats-Unis, et de Panama doivent présenter un test PCR négatif avant de pouvoir embarquer sur un vol à destination de la France.

Vous pouvez consulter sur ce lien la liste des hôpitaux et laboratoires effectuant les tests PCR à Istanbul.

Le port du masque est obligatoire à bord des avions, dans les aérogares, dans les transports en commun en France, et dans tous les lieux publics clos.

Pour effectuer leur voyage, l’ensemble des voyageurs devront se doter des documents suivants, disponibles sur le site du ministère de l’Intérieur :

- une attestation de déplacement international dérogatoire vers la France métropolitaine depuis un pays tiers ;
- une déclaration sur l’honneur attestant que le voyageur ne présente pas de symptômes d’infection au covid-19.

Ces mesures étant susceptibles d’évoluer très rapidement en fonction de la situation, nous vous recommandons de suivre très attentivement les éventuelles annonces publiques.

Puis-je rentrer en France par la route, via la Grèce ?

Oui. Néanmoins, la frontière terrestre entre la Turquie et la Grèce et le poste frontière d’Ipsala/Kipi sont actuellement fermés. Le seul moyen d’entrer en Grèce à partir de la Turquie consiste à passer par la Bulgarie (postes frontière de Kapikule vers la Bulgarie puis Promachonas vers la Grèce). 48h avant de vous y présenter, vous devez remplir un formulaire en ligne de la protection civile grecque, "Passenger Locator Form (PLF)", sur le site https://travel.gov.gr/#/.

Pour entrer en Grèce par voie terrestre depuis la Bulgarie, vous devrez présenter :

Les liaisons maritimes entre la Grèce et l’Italie, et notamment entre depuis les ports d’Igoumenitsa et de Patras, ont repris.
Pour plus d’informations, veuillez consulter la foire aux questions de l’ambassade de France à Athènes.

Est-ce que je peux voyager vers la France avec ma carte d’identité française en cours de validité ?

Oui, vous pouvez vous rendre en France avec votre carte d’identité française :

La carte d’identité française en cours de validité vous permet de voyager et de transiter dans tous les pays de l’Union européenne. Si dans le cas contexte de la crise sanitaire vous avez réservé un vol via Minsk (Biélorussie), il est également possible d’utiliser sa carte d’identité, dès lors que vous ne sortez pas de la zone internationale de l’aéroport.

Mon/ma conjoint(e) et /ou mes enfants sont de nationalité étrangère, leur retour vers la France est-il permis ?

Les conjoints et enfants de Français, de nationalité étrangère, peuvent entrer sur le territoire français et rejoindre leur domicile sous réserve de disposer d’un visa ou d’un titre de séjour (sauf si leur nationalité n’est pas soumise à visa), et à condition qu’ils soient munis des justificatifs prouvant leur lien de parenté avec vous (livret de famille, copie d’acte de mariage récent…).

Je dois me déplacer en Turquie -trajet inter-urbain-, quelles sont les démarches à effectuer ? Qu’est-ce que le code HES ?

Les restrictions aux déplacements interurbains ont été levées le 1er juin.

Code « HES ».
Pour être autorisé à embarquer à bord d’un train, d’un avion ou d’un bus à l’occasion d’un trajet interurbain en Turquie, il est indispensable de disposer d’un code « HES » (du nom de l’application mise en place « Hayat Eve Sığar »). Ce code est obtenu en quelques minutes en envoyant, depuis la Turquie, un SMS au « 2023 ».

  • Les Français de passage et qui ne disposent pas de carte d’identité turque pour étrangers doivent écrire dans le SMS : « HES  » espace « FRA  » espace « numéro du passeport français  » espace « année de naissance » espace « nom de famille ». Exemple : HES FRA 17AB12345 DUPONT.
    Ce code « HES » n’est pas nécessaire pour entrer en Turquie depuis la France. Le numéro « 2023 » est un numéro turc, injoignable depuis la France.
  • Les Français (et ressortissants non-turcs) titulaires d’une carte d’identité turque pour étrangers (Yabancı Kimlik) dont le numéro de série commence par 97, 98 et 99 doivent écrire dans le SMS : « HES  » espace « 11 chiffres du numéro de kimlik » espace « année de naissance » espace « nombre de jours de déplacement ». Exemple : HES 12345678901 1980 15 (dans cet exemple, le code sera valable 15 jours).
  • Les citoyens turcs titulaires d’une carte nationale d’identité turque (T.C. Kimlik) doivent écrire dans le SMS : « HES  » espace « 11 chiffres du numéro de T.C. kimlik  » espace « 4 derniers chiffres du numéro de série de la kimlik » espace « nombre de jours de déplacement ». Exemple : HES 12345678901 1234 15 (dans cet exemple, le code sera valable 15 jours).

Les enfants de moins de 2 ans n’ont pas l’obligation d’obtenir un code HES.

Un protocole spécifique est mis en place dans les aéroports turcs : contrôle de température, port du masque obligatoire, respect des distances sociales.

J’ai pris mon billet pour rentrer en France. Quelles attestations ou autorisations dois-je avoir ?

Pour tout déplacement vers la France, vous devez vous procurer les documents suivants, disponibles sur le site du ministère de l’Intérieur :
- une attestation de déplacement international dérogatoire vers la France métropolitaine depuis les pays tiers ;
- une déclaration sur l’honneur attestant que le voyageur ne présente pas de symptômes d’infection au covid-19.

Code « HES ».
Par ailleurs, pour être autorisé à embarquer à bord d’un train, d’un avion ou d’un bus à l’occasion d’un trajet en Turquie, il est indispensable de disposer d’un code « HES » (du nom de l’application mise en place « Hayat Eve Sığar »). Ce code peut vous être demandé à l’enregistrement ou à l’embarquement. Il est obtenu en quelques minutes en envoyant, depuis la Turquie, un SMS au « 2023 ».

  • Les Français de passage et qui ne disposent pas de carte d’identité turque pour étrangers doivent écrire dans le SMS : « HES  » espace « FRA  » espace « numéro du passeport français  » espace « année de naissance » espace « nom de famille ». Exemple : HES FRA 17AB12345 DUPONT.
    Ce code « HES » n’est pas nécessaire pour entrer en Turquie depuis la France. Le numéro « 2023 » est un numéro turc, injoignable depuis la France.
  • Les Français (et ressortissants non-turcs) titulaires d’une carte d’identité turque pour étrangers (Yabancı Kimlik) dont le numéro de série commence par 97, 98 et 99 doivent écrire dans le SMS : « HES  » espace « 11 chiffres du numéro de kimlik » espace « année de naissance » espace « nombre de jours de déplacement ». Exemple : HES 12345678901 1980 15 (dans cet exemple, le code sera valable 15 jours).
  • Les citoyens turcs titulaires d’une carte nationale d’identité turque (T.C. Kimlik) doivent écrire dans le SMS : « HES  » espace « 11 chiffres du numéro de T.C. kimlik  » espace « 4 derniers chiffres du numéro de série de la kimlik » espace « nombre de jours de déplacement ». Exemple : HES 12345678901 1234 15 (dans cet exemple, le code sera valable 15 jours).

  • Les enfants de moins de 2 ans n’ont pas l’obligation d’obtenir un code HES.

Un protocole spécifique est mis en place dans les aéroports turcs : contrôle de température, port du masque obligatoire, respect des distances sociales.

J´aurai bientôt séjourné 90 jours en Turquie, je vais me retrouver en dépassement de séjour. Que faire ?

Compte tenu des circonstances exceptionnelles liées à la pandémie de coronavirus Covid-19, les autorités turques ont annoncé que les étrangers qui se trouveraient en dépassement de séjour à compter du 28 mars 2020, en raison de la suspension des vols internationaux ne seraient pas pénalisés. Le dépassement de séjour pour les ressortissants français correspond à un séjour de plus de 90 jours sur le territoire turc sans visa ni titre de séjour (ikamet).

A présent que les vols internationaux ont repris, les personnes qui se trouvent dans cette situation, en dépassement de séjour, doivent quitter sans délai le territoire turc, sous peine d’une amende. La période de tolérance vis-à-vis des dépassements de séjour courait jusqu’au 15 juillet 2020.

Le consulat peut-il me rapatrier ? Peut-il prendre en charge mon billet de retour ?

Les services consulaires n’affrètent pas d’avion. Le consulat n’est pas en mesure de prendre en charge financièrement votre billet ou moyen de transport pour rentrer en France. Nous vous invitons à solliciter vos proches et à vous tourner vers la solidarité familiale.

Je n’ai plus d’argent pour rentrer en France ou prolonger mon séjour en Turquie, que faire ?

En cas de difficultés financières, il est possible de se faire transférer de l’argent par un proche, de manière sécurisée et immédiate, via les plateformes Western Union et de MoneyGram.

Nous vous invitons également, si vous ne l’avez pas encore fait, à vous inscrire sur Ariane en veillant bien à renseigner vos coordonnées. Ce service vous permettra d’être informé régulièrement des évolutions en Turquie.

Je dois renouveler mon passeport ou ma carte d’identité pour pouvoir rejoindre la France. Puis-je avoir un rendez-vous ?

Depuis le 2 juin, le consulat accueille à nouveau les usagers, exclusivement sur rendez-vous.

Pour mémoire :

  • la durée de validité des cartes d’identité délivrées à des personnes majeures entre le 02/01/2004 et le 31/12/2013 est prolongée de 5 ans supplémentaires, au-delà de la date d’expiration indiquée sur la carte. Si vous aviez 18 ans ou plus le jour de délivrance de votre carte d’identité, sa durée de validité a été portée de 10 ans à 15 ans. Les autorités turques en sont informées.
  • Si votre carte d’identité est périmée mais que vous disposez d’un passeport français, ou d’un passeport ou carte d’identité turque, a priori, il n’y a pas d’urgence à la renouveler dans l’immédiat.

Pour plus d’information sur les services consulaires, veuillez consulter notre page dédiée sur notre site internet.

Ai-je droit à une prise en charge de mes dépenses médicales en cas d’hospitalisation ?

  • Si vous êtes en séjour touristique ou court séjour en Turquie, vous n’êtes pas couvert en Turquie par la sécurité sociale française. Il n’existe pas de possibilité de prise en charge de vos soins, ni par la sécurité sociale française, ni par le consulat. Toutefois, la caisse française d’assurance maladie dont vous relevez peut, sur présentation des factures acquittées, vous rembourser des frais liés à des soins en Turquie à condition qu’il s’agisse de soins imprévus, imprévisibles, urgents et incontournables. Il s’agit d’une possibilité et non d’une obligation de votre caisse à votre égard.

    C’est pourquoi, il est prudent de souscrire une assurance spécifique ou de vous assurer que vous disposez déjà d’une telle assurance (par exemple avec votre assurance automobile, habitation ou liée à votre carte bancaire) et de vérifier dans quelles conditions cette assurance fonctionne.

  • Si vous êtes étudiant en échange, la sécurité sociale française ne vous couvre pas en-dehors de l’Union européenne, mais, à la demande de votre école ou université, vous avez sans doute souscrit une assurance étudiante couvrant vos dépenses de santé pendant votre année de césure en Turquie. Vérifiez avec votre mutuelle, assurance ou avec votre établissement les conditions de prise en charge, et s’il existe des possibilités pour vous de ne pas avancer les frais.

Je dois suivre un traitement médical, que puis-je faire ?

La plupart des médicaments courants ou leurs équivalents sont disponibles dans des pharmacies turques.

En cas de difficultés d’approvisionnement, vous pouvez consulter un médecin localement. Si vous disposez d’une ordonnance et si le médicament n’est pas disponible ici, vous pouvez contacter votre assurance (liée à votre carte bleue ou à votre véhicule ou logement) afin de vous le faire acheminer en urgence.

Pour consulter la liste de notoriété médicale des médecins francophones, cliquez ici

Comment puis-je obtenir le remboursement de mon billet ?

Rapprochez-vous dans un premier temps de votre compagnie aérienne ou de votre agence de voyage, puis, de votre assurance ou de votre banque, selon les modalités de réservation de votre billet d’avion.

Que faire en cas de litige avec une compagnie aérienne ou une agence de voyage ?

C’est une question régie par le contrat de droit privé signé entre les usagers et les compagnies et qui doit se régler entre les usagers et les compagnies. En cas de litige avec votre compagnie aérienne ou une agence de voyage, vous pouvez saisir gratuitement la Médiation Tourisme et Voyage.

Je suis Français résident en Turquie.

Puis-je me rendre en France ? Me sera-t-il possible d’aller en France pour les vacances ?

Oui, les Français peuvent rentrer en France, avec leurs conjoints et leurs enfants y compris s’ils sont de nationalité étrangère (le cas échéant avec un visa) et à condition qu’ils soient munis des justificatifs prouvant leur lien de parenté avec un Français (livret de famille, copie d’acte de mariage récent…).

Nous vous invitons à consulter notre page dédiée aux liaisons aériennes vers la France que nous nous efforçons d’actualiser régulièrement. Elle recense les vols existants et précise également le cadre en vigueur.

Les personnes entrant sur le territoire français en provenance de pays situés hors de l’espace européen (Union européenne, espace Schengen, Royaume-Uni, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse et Vatican) doivent observer une mesure de quatorzaine à domicile ou dans un lieu d’hébergement adapté.

Le 24 juillet, de nouvelles mesures ont été prises afin de renforcer les contrôles sanitaires aux frontières. A partir du 1er août, si vous vous rendez en France depuis la Turquie, vous devez :

  • Soit justifier d’ un résultat négatif à un test PCR effectué moins de 72h avant votre vol de départ pour la France, et dans ce cas vous serez dispensé de quatorzaine ;
  • Soit effectuer un test PCR auprès des unités médicales présentes dans l’aérogare de votre aéroport d’arrivée. Vous serez contactés en cas de résultat positif.

Si vous ne pouvez pas présenter de résultat négatif à un test PCR effectué moins de 72h avant le vol et que vous refusez de vous soumettre à ce test à l’arrivée, vous ferez l’objet d’un arrêté préfectoral de placement en quarantaine obligatoire.

Ces mesures concernent les passagers âgés de douze ans et plus, en provenance de Turquie et de 11 autres pays où le virus circule activement (Afrique du Sud, Algérie, Brésil, Inde, Israël, Koweït, Madagascar, Oman, Pérou, Qatar et Serbie). Par ailleurs, les passagers en provenance de Bahreïn, des Emirats Arabes Unis, des Etats-Unis, et de Panama doivent présenter un test PCR négatif avant de pouvoir embarquer sur un vol à destination de la France.

Vous pouvez consulter sur ce lien la liste des hôpitaux et laboratoires effectuant les tests PCR à Istanbul.

Le port du masque est obligatoire à bord des avions, dans les aérogares, dans les transports en commun en France, et dans tous les lieux publics clos.

Pour effectuer leur voyage, l’ensemble des voyageurs devront se doter des documents suivants, disponibles sur le site du ministère de l’Intérieur :

- une attestation de déplacement international dérogatoire vers la France métropolitaine depuis un pays tiers ;
- une déclaration sur l’honneur attestant que le voyageur ne présente pas de symptômes d’infection au covid-19.

Ces mesures étant susceptibles d’évoluer très rapidement en fonction de la situation, nous vous recommandons de suivre très attentivement les éventuelles annonces publiques.

Puis-je rentrer en France par la route, via la Grèce ?

Oui. Néanmoins, la frontière terrestre entre la Turquie et la Grèce et le poste frontière d’Ipsala/Kipi sont actuellement fermés. Le seul moyen d’entrer en Grèce à partir de la Turquie consiste à passer par la Bulgarie (postes frontière de Kapikule vers la Bulgarie puis Promachonas vers la Grèce). 48h avant de vous y présenter, vous devez remplir un formulaire en ligne de la protection civile grecque, "Passenger Locator Form (PLF)", sur le site https://travel.gov.gr/#/.

Pour entrer en Grèce par voie terrestre depuis la Bulgarie, vous devrez présenter :

Les liaisons maritimes entre la Grèce et l’Italie, et notamment entre depuis les ports d’Igoumenitsa et de Patras, ont repris.
Pour plus d’informations, veuillez consulter la foire aux questions de l’ambassade de France à Athènes.

Est-ce que je peux voyager vers la France avec ma carte d’identité française en cours de validité ?

Oui, vous pouvez vous rendre en France avec votre carte d’identité française :

La carte d’identité française en cours de validité vous permet de voyager et de transiter dans tous les pays de l’Union européenne. Si dans le cas contexte de la crise sanitaire vous avez réservé un vol via Minsk (Biélorussie), il est également possible d’utiliser sa carte d’identité, dès lors que vous ne sortez pas de la zone internationale de l’aéroport.

Je suis actuellement en France ou à l’étranger, puis-je rentrer en Turquie ?

Les restrictions à l’entrée sur le territoire turc ont été levées le 11 juin.
Les Français et les ressortissants des pays tiers sont autorisés à entrer en Turquie à compter du 11 juin par les frontières terrestres, maritimes et aériennes à l’exception des postes frontières avec l’Iran. Il est toutefois vivement conseillé de vérifier le régime en vigueur dans les autres pays voisins de la Turquie avant d’envisager un franchissement des frontières terrestres.
Les passagers sont soumis à un contrôle sanitaire à leur arrivée mais n’ont plus l’obligation de faire de quatorzaine, en l’absence de symptômes. En cas de symptômes, un test PCR gratuit peut être effectué.

Je dois me déplacer en Turquie -trajet inter-urbain-, quelles sont les démarches à effectuer ? Qu’est-ce que le code HES ?

Les restrictions aux déplacements interurbains ont été levées le 1er juin.

Code « HES ».
Pour être autorisé à embarquer à bord d’un train, d’un avion ou d’un bus à l’occasion d’un trajet interurbain en Turquie, il est indispensable de disposer d’un code « HES » (du nom de l’application mise en place « Hayat Eve Sığar »). Ce code est obtenu en quelques minutes en envoyant, depuis la Turquie, un SMS au « 2023 ».

  • Les Français de passage et qui ne disposent pas de carte d’identité turque pour étrangers doivent écrire dans le SMS : « HES  » espace « FRA  » espace « numéro du passeport français  » espace « année de naissance » espace « nom de famille ». Exemple : HES FRA 17AB12345 DUPONT.
    Ce code « HES » n’est pas nécessaire pour entrer en Turquie depuis la France. Le numéro « 2023 » est un numéro turc, injoignable depuis la France.
  • Les Français (et ressortissants non-turcs) titulaires d’une carte d’identité turque pour étrangers (Yabancı Kimlik) dont le numéro de série commence par 97, 98 et 99 doivent écrire dans le SMS : « HES  » espace « 11 chiffres du numéro de kimlik » espace « année de naissance » espace « nombre de jours de déplacement ». Exemple : HES 12345678901 1980 15 (dans cet exemple, le code sera valable 15 jours).
  • Les citoyens turcs titulaires d’une carte nationale d’identité turque (T.C. Kimlik) doivent écrire dans le SMS : « HES  » espace « 11 chiffres du numéro de T.C. kimlik  » espace « 4 derniers chiffres du numéro de série de la kimlik » espace « nombre de jours de déplacement ». Exemple : HES 12345678901 1234 15 (dans cet exemple, le code sera valable 15 jours).

Les enfants de moins de 2 ans n’ont pas l’obligation d’obtenir un code HES.

Un protocole spécifique est mis en place dans les aéroports turcs : contrôle de température, port du masque obligatoire, respect des distances sociales.

Je veux renouveler mon passeport ou carte d’identité. Puis-je avoir un rendez-vous ?

Depuis le 2 juin, le consulat accueille à nouveau les usagers, exclusivement sur rendez-vous.

Si vous souhaitez renouveler votre passeport ou votre carte nationale d’identité (CNI), vous devez prendre rendez vous sur ce lien et vous présenter avec tous les documents nécessaires.

Pour mémoire :

  • la durée de validité des cartes d’identité délivrées à des personnes majeures entre le 02/01/2004 et le 31/12/2013 est prolongée de 5 ans supplémentaires, au-delà de la date d’expiration indiquée sur la carte. Si vous aviez 18 ans ou plus le jour de délivrance de votre carte d’identité, sa durée de validité a été portée de 10 ans à 15 ans. Les autorités turques en sont informées.
  • Si votre carte d’identité est périmée mais que vous disposez d’un passeport français, ou d’un passeport ou carte d’identité turque, a priori, il n’y a pas d’urgence à la renouveler dans l’immédiat, d’autant que les liaisons aériennes avec la France sont suspendues et les frontières fermées. Enfin, il est vivement recommandé de renoncer à tout déplacement en cette période.

Pour plus d’information sur les services consulaires, veuillez consulter notre page dédiée sur notre site internet.

Je souhaite retirer mon passeport/CNI. Puis-je le faire ?

Depuis le 2 juin, le consulat accueille à nouveau les usagers, exclusivement sur rendez-vous.

Si vous avez déposé votre demande de passeport ou de carte nationale d’identité (CNI) avant le 1er juillet 2020, ou que vous avez reçu un mail indiquant que votre titre était prêt, c’est qu’il est arrivé. Vous pouvez venir le retirer au consulat, en prenant rendez-vous sur ce lien.

Pour plus d’information sur les services consulaires, veuillez consulter notre page dédiée sur notre site internet.

Mon titre de séjour turc ikamet arrive bientôt à expiration, que faire ?

En ces circonstances exceptionnelles, les autorités turques chargées de l’instruction des demandes de titres de séjour (Il Göç Idaresi) ont reporté les rendez-vous de renouvellement des titres de séjour ikamet – le récépissé de report du rendez-vous tenant lieu de justificatif de séjour temporaire.

Le dossier de demande de titre de séjour ikamet doit être envoyé par courrier, selon un calendrier qui dépend de votre date de rendez-vous. Pour plus d’informations, veuillez consulter le site de la direction générale de l’immigration : https://en.goc.gov.tr/ .

Comment faire une légalisation ou une certification de traduction ?

L’accueil du public a repris depuis le 2 juin, exclusivement sur rendez-vous.

Pour plus d’information sur les légalisations, copies conformes et certifications de traduction, et pour prendre rendez-vous pour ces démarches, veuillez consulter notre page dédiée.

Je souhaite me marier en Turquie, que faire ?

Pour pouvoir vous marier en Turquie, vous devez préalablement solliciter du consulat la délivrance d’un certificat de capacité à mariage (CCAM). Vous trouverez sur notre site internet toutes les informations relatives à cette démarche, le formulaire à remplir, et les pièces à nous faire parvenir. Les délais de délivrance du CCAM sont de plusieurs semaines.

Pour plus d’information sur les services consulaires, veuillez consulter notre page dédiée sur notre site internet.

J’ai déposé une demande de CCAM / de transcription de mariage. Où en est mon dossier ?

Les délais de transcription de mariage ou de délivrance de CCAM sont d’environ 4 à 5 semaines, mais peuvent être plus longs selon votre situation, si un entretien est nécessaire ou si le dossier doit être transmis par le consulat au procureur de la République (Nantes).
Vous pouvez contacter le service de l’état-civil par mail.
Pour plus d’information sur les services consulaires, veuillez consulter notre page dédiée sur notre site internet.

Mon enfant vient de naitre. Je souhaite le déclarer au consulat. Que faire ?

Vous pouvez faire la démarche par correspondance. Nous pouvons sans difficulté établir l’acte de naissance français de votre enfant sur la base de l’acte d’état civil turc, par transcription de celui-ci, plutôt que par déclaration (qui réclame votre présence). L’acte d’état civil français établi par transcription par correspondance est le même que l’acte établi par déclaration au consulat.

Nous vous invitons donc à nous faire parvenir, de préférence par courrier suivi (kargo) le dossier de demande de transcription de naissance de votre enfant.
Vous trouverez sur cette page toutes les informations nécessaires pour constituer votre dossier de transcription de naissance

Pour plus d’information sur les services consulaires, veuillez consulter notre page dédiée sur notre site internet.

Quand et comment dois-je déclarer un décès à l’étranger ?

Il n’y a pas de délai pour déclarer un décès survenu à l’étranger aux autorités françaises.
La transcription dans les registres de l’état civil français de l’acte de décès local est également toujours possible, sans délai et sans avoir besoin de se déplacer au consulat. Pour les pièces à fournir, vous pouvez consulter toute la procédure à suivre sur notre site internet : https://istanbul.consulfrance.org/Deces

Je souhaite faire signer un certificat de vie / d’existence, que faire ?

Nous vous invitons à télécharger sur notre site internet le formulaire de certificat de vie plurilingue (en turc). Remplissez-le et rendez-vous au Muhtarlik ou au Nüfüs Mudurlugu pour le faire viser, puis versez-le à votre profil en ligne sur info-retraite.fr, la plateforme chargée de diffuser à toutes les caisses de retraites les certificats de vie des pensionnés.

Dans la situation actuelle, le délai pour renvoyer le certificat de vie rempli et signé est exceptionnellement prolongé jusqu’au 1er juillet 2020 pour les campagnes de contrôle en cours (janvier, février, mars et avril), pour l’ensemble des régimes et caisses de retraite. Pour renvoyer votre justificatif d’existence à votre caisse, vous disposez donc de ce délai supplémentaire par rapport à celui qui était indiqué sur le courrier ou mail que vous avez reçu.

Le paiement des retraites françaises est assuré pendant ce délai supplémentaire.

Je souhaite m’inscrire sur la liste électorale consulaire pour voter aux prochaines élections consulaires, que dois-je faire ?

Pour votre bonne information les élections des conseillers des Français de l’étranger ont été reportées jusqu’à nouvel ordre. Le deuxième tour des élections municipales en France a été fixé au 28 juin. Si vous souhaitez établir une procuration de vote, veuillez consulter notre page dédiée sur notre site internet.

Je ne suis pas Français.

Je suis conjoint(e) étranger(e) de ressortissant français. Puis-je rentrer en France ?

Les conjoints (et enfants) de Français, de nationalité étrangère, peuvent entrer sur le territoire français et rejoindre leur domicile sous réserve de disposer d’un visa ou d’un titre de séjour (sauf si leur nationalité n’est pas soumise à visa), et à condition qu’ils soient munis des justificatifs prouvant leur lien de parenté avec le conjoint français (livret de famille, copie d’acte de mariage récent…).

Qui peut voyager en France ?

Les restrictions aux frontières extérieures de l’espace Schengen demeurent en place pour la Turquie. La liste des pays avec lesquels les restrictions sont levées fait l’objet d’une révision tous les quinze jours, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

En conséquence, depuis la Turquie, seuls les Français sont autorisés à entrer en France ainsi que certaines catégories de passagers :

- > les ressortissants de pays tiers qui résident de manière permanente en France (et qui ont un titre de séjour, un visa long séjour ou une autorisation provisoire de séjour valide) ;
- >les ressortissants de pays tiers, conjoints ou enfants de Français, titulaires d’un visa de court séjour Schengen (si leur nationalité le requiert) ou d’un visa de long séjour ;
- > les ressortissants de l’espace européen (Etats membres de l’Union européenne ainsi qu’Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse et Vatican), ayant leur résidence principale en France ;
- > les ressortissants de pays tiers qui résident de manière permanente en France (et qui peuvent produire soit un visa de long séjour, un titre de séjour, un récépissé de demande de renouvellement de titre de séjour dont la date d’expiration est comprise entre le 16 mars et le 15 juin, ou le cas échéant s’ils possèdent autorisation provisoire de séjour qui a expiré entre le 16 mars et 15 juin 2020) ;
- > les ressortissants de pays de l’espace européen ou de pays tiers, titulaires d’un titre de séjour ou d’un visa de long séjour français ou européen en cours de validité et en transit par la France pour rejoindre leur domicile dans un pays de l’espace européen ;
- > les ressortissants de pays tiers, membres d’équipages aériens ;
- > les ressortissants de pays tiers, titulaires d’un visa de court séjour Schengen si leur nationalité le requiert, qui assurent le transport de marchandises (dont les marins) ;
- > les ressortissants de pays tiers professionnels de santé concourant à la lutte contre le COVID-19 et titulaires d’un visa de court séjour Schengen si leur nationalité le requiert ;
- > les ressortissants de pays tiers, en transit de moins de 24 heures en zone internationale pour rejoindre leur pays d’origine et présentant un titre de voyage vers ce pays ou un visa de transit aéroportuaire.

Il est rappelé que la délivrance éventuelle d’un visa ne garantit pas la possibilité d’entrée sur le territoire, qui reste déterminée par les restrictions applicables aux frontières.
Avant de demander un visa, il est recommandé de vérifier si vous êtes autorisé à entrer en France en consultant la page suivante : https://www.immigration.interieur.gouv.fr/Info-ressources/Actualites/L-actu-immigration/Attestations-de-deplacement-et-de-voyag

Pour mémoire, les ordonnances n°2020-328 du 25 mars 2020 et n° 2020-460 du 22 avril 2020 ont prolongé de 180 jours la durée de validité des documents de séjour qui auront expiré entre le 16 mars 2020 et le 15 juin 2020 (télécharger la notice d’information en turc).

Cette mesure concerne :
- les visas de long séjour,
- les titres de séjour,
- les autorisations provisoires de séjour,
- les récépissés de demande de renouvellement de titre de séjour,

Pour toute autre information concernant le séjour des étrangers en France, veuillez consulter notre page internet en turc.

publié le 28/07/2020

haut de la page