Déclaration conjointe du Président de la République française et du Premier ministre de la République de Turquie sur le G20

1. La France et la Turquie sont déterminées à travailler ensemble dans le cadre du G20 en vue d’assurer une croissance forte, durable et équilibrée et d’augmenter l’emploi.

2. La Turquie soutient pleinement les grandes lignes du programme de la présidence française du G20 et les travaux en cours en vue du sommet de Cannes des 3 et 4 novembre.

3. La France et la Turquie se sont engagées à travailler ensemble en vue de réduire les grands déséquilibres persistants au niveau mondial et d’assurer une croissance plus forte et plus stable. Dans ce contexte, les deux pays réaffirment la poursuite de leurs efforts en faveur de la coordination et de l’évaluation mutuelles des politiques économiques et financières.

4. La France et la Turquie ont salué les progrès réalisés concernant les régulations financières dans le cadre du G20 et ont souligné l’importance d’une mise en œuvre complète des décisions prises dans ce domaine par l’ensemble des pays du G20. La France et la Turquie ont réaffirmé la nécessité d’une régulation sans faille du système financier afin de prévenir les crises.

5. La France et la Turquie ont souligné l’importance de la réforme du système monétaire international afin de renforcer ce système et de réduire la volatilité et l’instabilité. Dans ce contexte, les deux pays ont affirmé qu’ils soutiennent le développement de filets de sécurité financière mondiaux pour faire face à la volatilité dans le système monétaire international. La France et la Turquie ont réaffirmé leur rejet de toutes les formes de protectionnisme.

6. Face à la montée des prix des matières premières, la France et la Turquie se félicitent que la question d’une meilleure régulation et d’une meilleure surveillance des marchés énergétiques et des marchés des produits agricoles soit désormais traitée dans le cadre du G20. La France et la Turquie ont fait part de leur souhait que le G20 marque des progrès notables en matière de régulation, en particulier des marchés financiers et des matières premières, de transparence accrue des marchés physiques et de renforcement de la sécurité alimentaire.

7. La France et la Turquie ont renouvelé leur soutien à l’approche du G20 concernant le commerce et ont souligné l’importance de veiller à ce que les négociations de Doha aboutissent le plus tôt possible à un résultat global, équilibré et fructueux.

8. La France et la Turquie se sont félicitées de l’adoption lors du Sommet du G20 à Séoul d’un Plan d’action pluriannuel (PAP) sur le développement qui marque une étape importante dans le domaine du développement.

9. La France et la Turquie ont souligné l’importance de la sécurité alimentaire et des infrastructures pour le développement et rappelé la valeur ajoutée que le G20 peut apporter dans ce domaine.

10. La France et la Turquie déclarent qu’elles renforceront le partage d’informations relatives au financement du développement et de la lutte contre le changement climatique, en particulier s’agissant des financements innovants, nécessaires pour faire face à ces défis, en complément de l’aide publique au développement traditionnelle.

11. La France et la Turquie saluent les progrès réalisés dans les réformes du FMI et de la Banque mondiale. Elles appellent l’ensemble des membres du G20 à approuver sans délai les réformes de 2010 concernant les quotes-parts et la gouvernance et à œuvrer en vue de la mise en application rapide de ces réformes. Les deux pays appellent de leurs vœux la poursuite des reformes afin que le système économique mondial soit mieux gouverné et qu’il soit rendu plus efficace, plus représentatif et plus conforme aux nécessités du XXIe siècle.

12. La France et la Turquie ont indiqué qu’elles considéraient important que le G20 conserve son efficacité.

13. La Turquie a réitéré son intention d’accueillir le sommet du G20 en 2014 et exprimé son souhait qu’une décision soit prise en ce sens lors du Sommet de Cannes.

14. La France et la Turquie se félicitent de la tenue, dans le cadre du calendrier de travail de 2011 et en complément des réunions des ministres de l’économie des pays du G20, d’une réunion des ministres de l’agriculture du G20 en juin et d’une réunion des ministres du travail et de l’emploi du G20 en septembre.

15. La France et la Turquie ont souligné l’importance de la promotion de l’emploi et des règles de l’Organisation internationale du Travail. Les deux pays se félicitent de l’organisation pour la première fois d’un sommet sur les questions sociales et de l’emploi en marge du Sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement du G20 à Cannes.

16. Les deux parties ont manifesté leur soutien à la 4ème conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés, qui se tiendra à Istanbul du 9 au 13 mai 2011, et souhaitent que les conclusions de cette conférence contribuent au succès du Sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement du G20 à Cannes.

publié le 02/03/2011

haut de la page