Déplacements internationaux entre la France et la Turquie

Dans le sens France -Turquie

Départ de France
Mesures prises par les autorités françaises :

La Turquie est classée parmi les pays de zone rouge (à compter du 29 août), c’est-à-dire où la circulation du virus est active, avec une présence de variants préoccupants. Les mesures sanitaires applicables pour les passagers à destination de la Turquie sont déterminées en fonction de l’état de vaccination. Pour quitter la France vers un pays de zone rouge, les personnes vaccinées n’ont plus à justifier d’un motif impérieux. Pour rappel, les personnes vaccinées (de 12 ans et plus) sont celles :

  • qui ont reçu depuis au moins 7 jours les deux injections d’un vaccin homologué par l’agence européenne du médicament : Moderna, BioNTech Pfizer ou Astra Zeneca
  • qui, ayant été infectées par la Covid-19, ont reçu depuis au moins 7 jours une injection d’un vaccin homologué par l’agence européenne du médicament : Moderna, BioNTech Pfizer ou Astra Zeneca
  • qui ont reçu depuis au moins 28 jours une injection du vaccin Johnson & Johnson.

Les personnes vaccinées ne sont plus soumises aux restrictions sanitaires et n’ont plus à justifier d’un motif impérieux.

Les personnes qui ne sont pas vaccinées avec l’un des vaccins homologués par l’agence européenne du médicament doivent justifier d’un motif impérieux et compléter l’attestation de sortie du territoire métropolitain téléchargeable sur cette page (Déplacement vers/depuis un pays de la zone rouge) du site du ministère de l’intérieur.

PNG

Entrée en Turquie

A l’exception de certains pays (voir notre article détaillé), tous les voyageurs vaccinés depuis au moins 14 jours ou guéris du Covid au cours des six derniers mois sont exemptés de test PCR et de quarantaine s’ils peuvent produire un certificat de vaccination ou un certificat de guérison datant de moins de 6 mois.

A défaut, ils doivent présenter un test PCR négatif réalisé 72 heures avant l’arrivée en Turquie ou un test antigénique négatif de moins de 48 heures. Les enfants de moins de 6 ans sont dispensés de l’obligation de test.

Les mesures sanitaires prises par les autorités turques varient selon votre situation personnelle et sont détaillées sur cette page.

Dans le sens Turquie – France

La Turquie est classée parmi les pays en zone rouge (à compter du 29 août), c’est-à-dire où la circulation du virus est active, avec une présence de variants préoccupants.

Les personnes vaccinées (de 12 ans et plus) ou guéries depuis moins de 6 mois et ayant reçu une 1re injection d’un vaccin reconnu par l’agence européenne des médicaments n’ont pas à justifier d’un motif impérieux pour se rendre en France. Elles doivent néanmoins présenter à l’embarquement un justificatif du statut vaccinal.

Les personnes vaccinées (de 12 ans et plus) sont celles :

  • qui ont reçu depuis au moins 7 jours les deux injections d’un vaccin homologué par l’agence européenne du médicament : Moderna, BioNTech Pfizer ou Astra Zeneca
  • qui, ayant été infectées par la Covid-19, ont reçu depuis au moins 7 jours une injection d’un vaccin homologué par l’agence européenne du médicament : Moderna, BioNTech Pfizer ou Astra Zeneca
  • qui ont reçu depuis au moins 28 jours une injection du vaccin Johnson & Johnson, également reconnu par l’agence européenne des médicaments.

En revanche les personnes non-vaccinées souhaitant se rendre en France depuis la Turquie, par un vol direct ou après un transit de moins de 14 jours dans un pays tiers, et habilitées à entrer sur le territoire français, devront :

  • justifier d’un motif impérieux (qui figure sur l’attestation de déplacement international du ministère de l’intérieur ou au moyen d’un laissez-passer pour les étrangers) ;
  • présenter à la compagnie de transport avant l’embarquement et aux autorités de contrôle à la frontière un test PCR ou antigénique négatif de moins de 48h (les enfants de moins de 12 ans sont dispensés de cette obligation) ;
  • effectuer un test antigénique à leur arrivée en France ;
  • se soumettre à une quarantaine de 10 jours qui sera prononcée par arrêté préfectoral à leur arrivée en France métropolitaine et dont les frais seront entièrement à leur charge. Le respect de cette mesure fera l’objet d’une vérification par les services de police et de gendarmerie. Sa violation entraînera une amende au moins égale à 1000 € ;
  • produire un justificatif permettant d’attester l’adresse du domicile ou d’un lieu d’hébergement adapté (hôtel ou assimilé), précisant le cas échéant les modalités d’accès permettant aux agents de contrôle de vérifier le respect de la mesure de quarantaine ou d’isolement, sauf en cas d’isolement dans un lieu d’hébergement mis à disposition par l’administration (des cellules territoriales d’appui à l’isolement ont été mises en place pour accompagner les personnes placées à l’isolement) ou de transit en zone internationale ;
  • produire un engagement sur l’honneur (téléchargeable sur cette page) attestant :
    • qu’il ne présente pas de symptôme d’infection à la Covid-19 ;
    • qu’il n’a pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de Covid-19 dans les quatorze jours précédant le voyage ;
    • pour les voyageurs de plus de onze ans uniquement, qu’il accepte qu’un test ou un examen biologique de dépistage virologique de détection du SARS-CoV-2 puisse être réalisé à son arrivée sur le territoire national.

PNG

publié le 28/08/2021

haut de la page