Dîner de rupture du jeûne au Palais de France, mardi 13 juin 2017 [tr]

Dîner de rupture du jeûne au Palais de France, mardi 13 juin 2017

Le Palais de France a accueilli mardi 13 juin, près de 300 convives de différents milieux, croyants de différentes religions ou non croyants, hommes d’affaires, étudiants, artistes, journalistes autour d’une table pour la rupture du jeûne.

Dans son discours, le Consul général a affirmé qu’il était fier d’ouvrir les portes du Palais de France pour la quatrième fois consécutive pour un moment de fraternité dans le contexte du Ramadan : « La France est un pays laïque. Mais la laïcité est parfois mal comprise. La laïcité n’est pas hostile aux religions. Bien au contraire, la laïcité définit un cadre pour le respect et la coexistence des religions et croyances. En France, la laïcité peut être décrite par les trois termes de la République : la liberté d’abord, de pouvoir vivre la religion que l’on souhaite ou de ne pas en avoir ; l’égalité entre les religions ; et la fraternité, qui représente la richesse de vivre avec nos différences "a–t-il déclaré.

Le Consul général a salué les jeunes français d’origine turque, qui étudient actuellement dans les Facultés de Théologie à Istanbul.

Pour clore son discours, le Consul général a cité quelques vers d’un des plus grands poètes turcs Yunus Emre :
"Venez, faisons connaissance.
Rendons facile le difficile.
Aimons et soyons aimés.
Ce monde ne restera à personne."

Jardin du Palais de France
Dîner de rupture du jeûne au Palais de France
Dîner de rupture du jeûne au Palais de France
Table d'honneur
Discours du Consul général
Dîner de rupture du jeûne au Palais de France
Façade du Palais de France

Pour plus de photos

publié le 16/06/2017

haut de la page