Elif Şafak, « Chevalier dans l’Ordre National des Arts et Lettres »

« Etre écrivain, c’est être seul. Les récompenses sont comme un pont entre l’écrivain et le monde extérieur ; elles donnent de l’énergie » : c’est avec émotion qu’Elif Şafak a remercié la France, qui, via son ambassadeur français en Turquie Laurent Bili, l’a faite « Chevalier dans l’Ordre National des Arts et Lettres », le 10 juillet. En présence du consul général de France Hervé Magro, au Palais de France d’Istanbul, Laurent Bili a salué « l’engagement intellectuel en faveur de la liberté d’opinion et la contribution au dialogue interculturel et aux droits de l’homme » de l’écrivain turc.

Elif Safak a remercié l'ambassadeur avec émotion - JPEG

L’ambassadeur a retracé le parcours de la romancière la plus lue en Turquie, dont l’œuvre a été traduite dans plus de 25 langues. Il est revenu sur plusieurs de ses œuvres, en montrant à chaque fois combien Elif Şafak était « une militante engagée qui symbolise la modernité de la Turquie ».

JPEG - 737 ko
Laurent Bili, le roman "Soufi, mon Amour" à la main et Elif safak, avec sa nouvelle décoration

Cette remise de décoration a été l’occasion d’un cocktail dans les jardins du Palais de France, pendant lequel les invités ont pu discuter avec la romancière.

Avec le Consul général Hervé Magro - JPEG

publié le 27/08/2013

haut de la page