Inauguration de l’exposition : Franchir les frontières imaginaires

La Consule générale a inauguré, jeudi 26 mars, l’exposition "Franchir les frontières imaginaires" à l’Institut français de Turquie à Istanbul.

Sous l’égide de l’Institut pour la Justice historique et la réconciliation (IHJR), deux photographes, Zaven Khachikyan et Mesut Tufan ont préparé un carnet de voyage visuel sur les trois villes frontalières entre la Turquie et l’Arménie : Kars, Gyumri et Ani. Les clichés donnent à voir les détails de la vie quotidienne, les rues, les habitants, l’architecture de Kars et Gyumri, mettant à jour le parallèle et la similarité de ces deux villes. Tandis qu’Ani, située entre ces deux villes et totalement abandonnée depuis des siècles, dévoile son patrimoine archéologique sans égal.

Ce dialogue visuel de Zaven Khachikyan et Mesut Tufan, invite le public à découvrir la complexité de la structure historique de cette région frontalière sensible, fermée aux passages des individus, et à franchir les frontières psychiques.

Cliquer pour lire le discours de la Consule générale

Pour en savoir plus

publié le 27/03/2015

haut de la page