Inauguration de la semaine du goût à Mutfak Sanatları Akademisi

JPEG
photo Laura Lavenne du petitjournal.com

Intervention Mme Domenach, Consule générale de France à Istanbul, à l’occasion de l’inauguration de la semaine du goût à Mutfak Sanatları Akademisi

Lundi 4 novembre 2013

Monsieur Le Directeur de Mutfak Sanatları Akademisi

Madame la Consule générale de Suisse,

Monsieur le Consul général de Belgique,

Messieurs les Directeurs de Sainte Pulchérie et Saint Benoît,

Cher Osman Serim, Cher Bernard Héberlé,

Chers professeurs et élèves

Je suis très heureuse d’être parmi vous ce matin, à Mutfak Sanatları Akademisi pour ouvrir la Semaine du goût, événement qui cherche à faire découvrir de nouvelles saveurs mais qui a aussi un objectif éducatif : permettre aux élèves et aux étudiants de s’approprier la langue et la culture françaises de manière tangible, en dehors de la salle de classe habituelle. Je tiens à remercier la direction de Mutfak Sanatlari Akademisi d’ouvrir les portes de son établissement à 650 élèves cette semaine, et à Bernard Héberlé d’avoir fait le déplacement depuis le Japon pour nous démontrer son savoir-faire et nous parler de son expérience interculturelle.

Pour l’Ambassade de France à Ankara et le Consulat général de France à Istanbul c’est un réel plaisir de voir ces 120 jeunes gens venus des quatre coins d’Istanbul, prêts à suivre des démonstrations de pâtisserie et de les imaginer demain ou après-demain dans leur cuisine essayer ces mêmes recettes. Nous sommes également très reconnaissants de la confiance des enseignants qui ont accompagné leurs groupes ! Cette première Semaine du goût est en effet expérimentale mais nous pensons bien l’étendre sur tout le territoire dès 2014…

L’ensemble de la matinée se déroulera donc en langue française. Cette langue, nous tenons à la préserver et pourtant ce n’est pas un conservatoire, un musée dont on garderait jalousement les clés. La langue française évolue phonétiquement et lexicalement à l’intérieur de l’hexagone mais aussi en dehors de ses frontières : c’est aujourd’hui une langue africaine, asiatique, une langue du monde. Une langue qui exporte aussi des saveurs : les tart, les milföy, les profitrol et la krem karamel font ainsi partie intégrante du lexique turc !

La gastronomie française n’est évidemment pas un grand livre de cuisine rempli de recettes mais une manifestation de la culture française qui se caractérise par une histoire et des traditions séculaires. La convivialité, fortement liée à la gastronomie, reste un phénomène qui réunit aujourd’hui l’ensemble des Français, au-delà des clivages sociaux ou politiques.

Le repas est une occasion de partage par excellence, en opposition à la modernité individualiste propre à d’autres contrées du monde où un repas peut être pris seul ou très rapidement. Le repas en famille est aussi pratiqué en Turquie, au quotidien. La France et la Turquie ont donc de nombreux points communs dans leur relation à la nourriture.

Par ailleurs, apprendre le français et apprendre en français c’est faire partie des hommes et des femmes qui partagent les valeurs de la francophonie sur cette planète. Et c’est un grand espace : un espace composé de 77 pays ! Nous francophones, sommes aujourd’hui 220 millions de locuteurs, soit 1 personne sur 32 dans le monde dont 80% en Afrique. Il s’agit d’une population jeune puisque 60% des francophones ont moins de 30 ans, comme vous… La francophonie, c’est de facto une politique solidaire, éducative et économique à laquelle nous croyons et que vous, en tant qu’élève, étudiant et professeur contribuez à faire rayonner chaque jour !

La francophonie, c’est un lien intergénérationnel et il n’y a pas de plus beau projet pour la francophonie que de servir la jeunesse, cette jeunesse qui fera le monde de demain. L’histoire du français en Turquie est longue et fructueuse. Vous en êtes l’avenir. Que vous soyez plus tard médecin, avocat, politicien, pâtissier, cuisinier, vous porterez en vous le plaisir de parler français et de vous reconnaître comme partie prenante de la communauté des francophones. Vous y serez chez vous, comme à la maison, et vous garderez toute votre vie le souvenir de vos études en français.

Merci donc à tous pour cette magnifique semaine consacrée à l’art de la cuisine et à ses valeurs intemporelles : la convivialité, la générosité et l’amitié.

Muriel DOMENACH

Pour en savoir plus, voir le reportage du petit journal.com

publié le 18/06/2014

haut de la page