Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19

Le 11 mars, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a qualifié de « pandémie » l’épidémie de coronavirus Covid-19. Pour mémoire, le Coronavirus Covid 19 est une infection pulmonaire. Les principaux symptômes sont la fièvre ou la sensation de fièvre et des difficultés respiratoires de type toux ou essoufflement. Le premier cas de Covid-19 en Turquie a été confirmé par les autorités turques le 11 mars 2020.

Le bilan international, évolutif, est disponible sur le site du Centre européen de prévention et contrôle des maladies.

Mesures prises par les autorités turques

  • Tous les voyageurs sont autorisés à entrer en Turquie depuis le 11 juin par les frontières aériennes, maritimes et terrestres, à l’exception des postes frontières avec l’Iran. Ils sont soumis à un contrôle sanitaire à leur arrivée et à un test PCR gratuit s’ils présentent des symptômes. En cas de résultat positif au Covid-19, ils sont soumis à une quatorzaine obligatoire. Il est vivement conseillé de vérifier le régime en vigueur dans les autres pays voisins de la Turquie avant d’envisager un franchissement des frontières terrestres.
  • Les vols internationaux au départ ou à destination de la Turquie ont repris depuis le 11 juin, de manière progressive et partielle.
  • Depuis le 1er juin, les restrictions aux déplacements interurbains ont été levées (mais un code HES est nécessaire pour les transports en commun interurbains,Cf infra).
  • Des contrôles de police (avec caméras thermiques) sont effectués aux frontières administratives des provinces.
  • Depuis le 10 juin, les restrictions de sortie imposées aux personnes âgées de plus de 65 ans et aux mineurs (moins de 18 ans) ont été levées. Les personnes âgées peuvent sortir de 10h et 20h tous les jours. Les mineurs peuvent sortir sans limites horaires, mais ils doivent être accompagnés d’au moins l’un des parents.
  • Les écoles (maternelles, primaires, collèges et lycées) sont fermées depuis le 16 mars et pratiquent désormais l’enseignement à distance. La reprise des cours a été annoncée pour le mois de septembre.
  • Les universités, fermées depuis le 16 mars, ont repris les cours depuis le 15 juin.
  • Les cafés, restaurants, pâtisseries, garderies, librairies, musées, théâtres, salles de cinéma, lieux de divertissement, parcs, plages, centres commerciaux, coiffeurs et barbiers ont rouvert.
  • Les salles de concerts, bars et discothèques demeurent fermés, seuls les concerts en plein air sont autorisés.

Code « HES ».


Pour être autorisé à embarquer à bord d’un train, d’un avion ou d’un bus à l’occasion d’un trajet interurbain en Turquie, il est indispensable de disposer d’un code « HES » (du nom de l’application mise en place « Hayat Eve Sığar »). Ce code est obtenu en quelques minutes en envoyant, depuis la Turquie, un SMS au « 2023 ».

  • Les Français de passage et qui ne disposent pas de carte d’identité turque pour étrangers doivent écrire dans le SMS : « HES  » espace « FRA  » espace « numéro du passeport français  » espace « année de naissance » espace « nom de famille ». Exemple : HES FRA 17AB12345 DUPONT.
    Ce code « HES » n’est pas nécessaire pour entrer en Turquie depuis la France. Le numéro « 2023 » est un numéro turc, injoignable depuis la France.
  • Les Français (et ressortissants non-turcs) titulaires d’une carte d’identité turque pour étrangers (Yabancı Kimlik) dont le numéro de série commence par 97, 98 et 99 doivent écrire dans le SMS : « HES  » espace « 11 chiffres du numéro de kimlik » espace « année de naissance » espace « nombre de jours de déplacement ». Exemple : HES 12345678901 1980 15 (dans cet exemple, le code sera valable 15 jours).
  • Les citoyens turcs titulaires d’une carte nationale d’identité turque (T.C. Kimlik) doivent écrire dans le SMS : « HES  » espace « 11 chiffres du numéro de T.C. kimlik  » espace « 4 derniers chiffres du numéro de série de la kimlik » espace « nombre de jours de déplacement ». Exemple : HES 12345678901 1234 15 (dans cet exemple, le code sera valable 15 jours).

Les enfants de moins de 2 ans n’ont pas l’obligation d’obtenir un code HES.

Un protocole spécifique est mis en place dans les aéroports turcs : contrôle de température, port du masque obligatoire, respect des distances sociales.


- obligation de porter des masques dans les 48 provinces suivantes :
Istanbul, Ankara, Bursa, Adıyaman, Afyonkarahisar, Amasya, Ardahan, Aydın, Balıkesir, Bartın, Batman, Bitlis, Bolu, Burdur, Denizli, Diyarbakır, Düzce, Elazığ, Erzurum, Eskişehir, Gaziantep, Giresun, Iğdır, Isparta, Kahramanmaraş, Karabük, Kayseri, Kırklareli, Kocaeli, Konya, Kütahya, Malatya, Mardin, Muğla, Muş, Nevşehir, Osmaniye, Rize, Sakarya, Siirt, Sivas, Şanlıurfa, Şırnak, Tunceli, Uşak, Van, Yalova et Zonguldak ;

- l’obligation de porter des masques dans les supermarchés, marchés et transports en commun ;

- le respect de la distanciation sociale dans l’espace public.

Les personnes qui ne se conformeront pas aux mesures susmentionnées sont passibles d’une contravention, voire de poursuites judiciaires.

Les mesures mentionnées sont susceptibles d’être révisées en fonction de l’évolution de la situation en Turquie.

Compte-tenu de ces mesures, il convient de reporter tout déplacement en Turquie.

D’autres mesures pourraient être mises en œuvre. Il est recommandé de suivre les recommandations des autorités locales et de consulter le site internet du Consulat général et de l’ambassade de France en Turquie.

Plus d’informations et de recommandations sur la fiche Coronavirus et sur la page Risques sanitaires / Coronavirus.

Recommandations pour limiter la diffusion du virus

A l’heure actuelle, aucun traitement spécifique ni vaccin n’est disponible contre ce virus. Seul le respect de mesures préventives permet de limiter les risques d’infection.

Il est vivement recommandé de :
- se laver régulièrement les mains avec du savon ou avec une solution hydro-alcoolique ;
- éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche avec des mains non lavées ;
- éviter tout contact rapproché avec des personnes ayant de la fièvre et qui toussent ;
- se couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir en éternuant et toussant, puis de jeter le mouchoir dans une poubelle et de se laver les mains immédiatement après ;
- désinfecter régulièrement les objets et surfaces ;
- éviter de manger de la viande crue ou peu cuite ;
- éviter tout contact avec des animaux morts ou malades.
- porter un masque quand on est malade.

Informez-vous régulièrement de la situation en consultant les pages de : l’OMS, du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et du ministère de la Santé turc (en turc).

En cas de symptômes (fièvre ou sensation de fièvre, toux ou difficultés respiratoires)

JPEG

Le diagramme ci-dessus peut servir à vous orienter afin d’éviter d’encombrer les services médicaux si vous ne présentez pas de symptômes avérés

Vous pouvez aussi en cas de doutes/symptômes consulter le site référencé par le ministère français de la santé (ce test n’est pas un dispositif médical, il ne délivre pas d’avis médical, il ne remplace pas une consultation ni l’avis d’un médecin ou d’un pharmacien : https://maladiecoronavirus.fr/se-tester.

En cas de symptômes légers, pensez d’abord à consulter votre médecin habituel qui pourra vous conseiller et vous orienter.
Si vous êtes de passage en Turquie ou si vous n’avez pas de médecin traitant, vous pouvez contacter un des médecins francophones.

- évitez tout contact avec votre entourage et portez votre masque chirurgical si vous en avez ;
- ne vous rendez pas chez un médecin de ville, pour éviter toute potentielle contamination ;
- si vous êtes turcophone, contacter la ligne téléphonique dédiée du ministère de la Santé au numéro 184 (SABIM) du Centre d’information du ministère de la Santé de la République de Turquie, pour obtenir des renseignements 7/24.
- en cas de symptômes aggravés et après avoir le cas échéant pris l’avis de votre médecin, vous pouvez vous présenter dans l’hôpital le plus proche de chez vous ou à l’hôpital où vous avez l’habitude de vous rendre.
- les autorités turques ont annoncé vendredi 20 mars que tous les hôpitaux publics, de fondation ou privés pouvaient admettre des patients, à condition d’avoir les services spécialisés et les équipements nécessaires.
- contactez votre mutuelle pour connaître les établissements hospitaliers du secteur privé en Turquie avec lesquels elle a signé une convention.
- si votre mutuelle est rattachée au groupe intermutuelles assistance, vous pouvez consulter la liste des établissements conventionnés à partir de ce lien.
- en cas d’urgence, vous pouvez aussi appeler le 112.
- pour consulter, par ailleurs, la liste des hôpitaux publics référencés par les autorités turques. NB. Comme indiqué ci-dessus les autres principaux hôpitaux publics peuvent toutefois aussi admettre des patients.


Plus d’informations sur la page Risques sanitaires "coronavirus" du gouvernement français https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Et sur les pages dédiées (en turc uniquement) du Ministère turc de la santé : https://hsgm.saglik.gov.tr/tr/covid19

publié le 16/07/2020

haut de la page