Interview de Laurent Fabius dans Le Figaro (28 septembre 2015)

Interview de Laurent Fabius dans Le Figaro (28 septembre 2015)

Le ministre des Affaires étrangères a préfacé l’édition du catalogue Goering qui va être publié par Flammarion mercredi. Le registre est actuellement conservé au Quai d’Orsay.

LE FIGARO. - Pourquoi publier ce registre, accessible aux archives diplomatiques, et que les chercheurs connaissent déjà ?

Laurent FABIUS. - D’abord pour que le grand public ait à disposition cette photographie de la plus grande collection d’art issue des spoliations, avec celle de Hitler. Ensuite parce que nous voulons mieux faire connaître les centres d’archives du Quai d’Orsay, à La Courneuve et à Nantes, où toute personne de plus de 18 ans peut venir travailler gratuitement, sans avoir besoin de la moindre recommandation.

Que nous dit ce document ?

Il témoigne du systématisme de la prédation nazie, qui commence dès le début des années 1930. Il est aussi symptomatique de la démesure de Goering. On notera au passage que son goût évolue. Dans un premier temps, le numéro 2 du Reich entend s’inscrire dans le passé glorieux de son pays : il privilégie une certaine esthétique allemande. Ensuite, on remarque l’arrivée d’œuvres d’artistes …

Source : lefigaro.fr

En savoir plus : sortie en librairie du catalogue Goering

publié le 29/09/2015

haut de la page