Qudra en Turquie : construire des liens entre réfugiés et communautés d’accueil

Sur les 23 millions d’habitants que comptait la Syrie en 2011 avant le début du conflit, 13 millions sont aujourd’hui déplacés. Avec 4 millions de réfugiés sur son sol, la Turquie est le pays qui accueille le plus grand nombre de Syriens. Expertise France y intervient dans le cadre du programme européen QUDRA afin de favoriser la cohésion sociale entre réfugiés et communautés d’accueil.

PNG

L’éducation et la formation technique et professionnelle sont centrales pour favoriser la participation et l’intégration des réfugiés au sein des communautés qui les accueillent.

En Turquie, Expertise France soutient donc le centre pour la jeunesse d’Istanbul afin de proposer des activités sociales et formatrices aux jeunes syriens et turcs de 13 à 22 ans ; l’agence travaille aussi avec les centres d’éducation publique de Gaziantep, Hatay et Şanliurfa pour renforcer la résilience des jeunes adultes dans ces régions limitrophes de la Syrie.

Favoriser la cohésion sociale et renforcer l’estime de soi chez les jeunes réfugiés

A Istanbul, Expertise France soutient le Centre pour la jeunesse, qui travaille en partenariat avec l’ONG International Blue Crescent et la municipalité de Küçükçekmece. L’objectif est de proposer des activités aux jeunes de 13 à 22 ans pour les aider à rattraper leur retard scolaire et à restaurer leur confiance en eux (apprentissage des langues, formations professionnelles, aux nouvelles technologies…). Cela contribue à l’insertion professionnelle des jeunes syriens et de leurs pairs turcs, tout en les encourageant à échanger entre eux pour construire une relation de confiance et créer du lien social. Comme pour tous les autres cours organisés dans le cadre de QUDRA, le but n’est pas seulement de transmettre des compétences professionnelles, mais également de fournir des espaces aux participants, qui se rencontrent dans la rue, au travail, aux réunions de parents et qui vivent côte à côte pour mieux se connaître et établir des relations directes.

Plus de 3000 bénéficiaires ont déjà pu profiter des différentes formations proposées par le centre. Parmi eux : 53% de femmes, dont 69% de réfugiées.

Pour les plus petits, une « caravane pour enfants » a été inaugurée pour favoriser l’apprentissage des langues – un prérequis pour s’intégrer au mieux dans leur nouvel environnement. Les activités pédagogiques sont basées sur le jeu pour se familiariser avec leur nouvel environnement physique et culturel et atténuer les effets de la migration forcée, avec le recours à des jeux spéciaux et à des connaissances sur la culture, l’environnement. Ainsi, les enfants syriens et turcs vivant dans les banlieues d’Istanbul bénéficient d’activités extra-scolaires complémentaires, permettant de faciliter leur inclusion dans les communautés locales et de les accompagner dans leur vie quotidienne.

Within the scope of Module 3 – Social Cohesion of Qudra, the @Kucukcekmecemiz Youth Development Centre and Child Caravan projects target overall 1200 young persons and 1500 children👫

Read more➡️ Küçükçekmece’de eğitim çocukların ayağına geliyor 👉https://t.co/QNrqfXrNSl pic.twitter.com/ZLHT2KblK8
— QUDRA Programme (@QudraProgramme) 14 novembre 2018

Soutenir les centres d’éducation publique pour renforcer la résilience des jeunes adultes à Gaziantep, Hatay et Şanliurfa

PNG

Gaziantep, Hatay et Şanliurfa sont trois villes dans le sud-est de la Turquie, à proximité de la frontière syrienne. Afin de renforcer la résilience des personnes vulnérables qui vivent dans ces trois villes, Expertise France et Eduser accompagnent cinq centres d’éducation publique.

L’objectif est de renforcer les services sociaux proposés aux communautés hôtes et aux réfugiés syriens. Des cours de langue, de développement personnel et professionnel, mais aussi des activités interculturelles et d’entrepreneuriat, des services d’orientation ou encore de ateliers culinaires ont été mis en place permettant ainsi de se retrouver au sein d’un même espace.

Au total, ce sont 15 000 personnes qui ont participé aux différentes sessions de formation, dont 35% ont suivi des cours de langue ; 78% d’entre elles étaient des femmes, dont 75% d’origine syrienne.

Le programme QUDRA travaille avec les réfugiés, les personnes déplacées et les communautés d’accueil dans quatre pays limitrophes de la Syrie : la Jordanie, le Liban, le nord de l’Irak et la Turquie. Le programme est financé par le fonds Madad pour la Syrie et Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et est mis en œuvre par un consortium européen (Allemagne-GIZ, France-Expertise France, Espagne-AECID, Hongrie-HIA).

Plus d’informations : www.qudra-programme.org

Pour en savoir plus sur Expertise France

publié le 29/05/2019

haut de la page