Vernissage de l’exposition consacrée aux cartes postales des soldats français des Dardanelles (14/10 - 10/12)

La Consule générale a inauguré, mardi 14 octobre à 19h00, l’exposition "Il est bon de respirer loin des balles et des canons", consacrée aux cartes postales des soldats français des Dardanelles stationnés dans l’île de Ténédos.

Cliquer pour lire le discours prononcé par la Consule générale.

JPEG
de g. à d. : M. Jean-François Pérouse, Mme Loubna Lamrhari, M. Alexandre Toumarkine, M. Hakan Gürüney, la Consule générale, M. Olivier Ramadour et Mme Bérénice Gulmann.

A l’occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale, l’Institut français de Turquie à Istanbul et l’Institut français d’études anatoliennes (IFEA) proposent une exposition à partir d’une collection exceptionnelle de cartes postales envoyées par les soldats français du Front d’Orient au repos sur l’île de Ténédos (Bozcaada) qui mettent en lumière les témoignages des soldats français après la victoire navale des Ottomans à Gallipoli le 18 mars 1915. Ces 300 cartes postales, qui appartiennent à la collection privée de Hakan Gürüney, fondateur du Centre d’histoire locale de Bozcaada, révèlent le visage effroyable de la guerre mais aussi les expériences quotidiennes de ces simples soldats qui trouvent dans l’écrit une forme de réhabilitation. Labellisée par la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale comme évènement dans le cadre des commémorations officielles l’exposition est proposée sous le commissariat d’Alexandre Toumarkine, chercheur à l’Orient-Institut Istanbul, et Loubna Lamrhari, doctorante à l’IFEA.

Pour en savoir plus

publié le 15/10/2014

haut de la page