Vernissage de l’exposition "Actrices de Kate Barry" à l’Institut français à Istanbul, mercredi 9 mars

Vernissage de l’exposition actrices de Kate Barry à l’Institut Français à Istanbul.

Cliquer pour lire le discours de la Consule générale

Diaporama de la soirée

9 mars / 18 avr. - Istanbul
EXPOSITION ACTRICES de KATE BARRY

L’exposition Actrices, qui rassemble les portraits de 25 actrices, françaises pour leur grande majorité, rend hommage à la Femme dans sa beauté et sa diversité. C’est également un hommage à Kate Barry, fille de la comédienne et chanteuse Jane Birkin et du compositeur de musiques de films John Barry, disparue prématurément en décembre 2013.

Au prisme de son regard d’artiste si singulier, mêlant dépouillement et sobriété, Kate Barry saisit chaque actrice en ce qu’elle semble avoir de plus personnel et d’indéfinissable. Elle immortalise autant les stars les plus reconnues que les artistes de la jeune génération : Catherine Deneuve, Isabelle Huppert, Monica Belluci, Emmanuelle Béart, Béatrice Dalle mais aussi Audrey Tautou ou Adèle Exarchopoulos.

Kate Barry n’a pas son pareil pour saisir la sensualité et la féminité des actrices, au-delà des images médiatiques qui les recouvrent. Son regard les délivre et restitue avec force la beauté sans artifice et le mystère silencieux de ces femmes.

D’un portrait à l’autre, une esthétique paradoxale se déploie, reliant le plus contemporain aux rémanences du passé, alliant des dispositifs de mise en scène des corps et décors décalés à l’expression sensible d’une intimité profonde, réelle ou imaginaire.

PORTRAITS DE 25 ACTRICES

Isabelle Adjani
Sabine Azéma
Monica Bellucci
Jane Birkin
Helena Bonham-Carter
Valéria Bruni-Tedeschi
Amira Casar
Laetitia Casta
Sofia Coppola
Béatrice Dalle
Catherine Deneuve
Lou Doillon
Adèle Exarchopoulos
Charlotte Gainsbourg
Hafsia Herzi
Isabelle Huppert et Emmanuelle Béart
Sandrine Kiberlain
Mélanie Laurent
Sophie Marceau
Chiara Mastroianni
Géraldine Pailhas et Charlotte Gainsbourg
Vanessa Paradis
Ludivine Sagnier
Audrey Tautou
Elsa Zylberstein

publié le 12/03/2016

haut de la page