Vernissage de l’exposition « Légendes et Couleurs » de M. Atilla Dorsay dans "La Galerie" du Lycée Saint Benoît, jeudi 22 octobre

Discours de la Consule générale à l’occasion du vernissage de l’exposition
« Légendes et Couleurs » de M. Atilla Dorsay dans "La Galerie" du Lycée Saint Benoît :

"Monsieur A. Dorsay,
Monsieur le Directeur du Lycée Saint Benoît,
Mesdames et Messieurs les artistes, acteurs, réalisateurs,
Mesdames et Messieurs,

Beyoğlu occupe une place privilégiée dans votre cœur, vous affirmez vous-même :
« Je suis très attaché à ce quartier. J’étais interne au lycée de Galatasaray, bastion de la culture française en Turquie. Je sortais dans les bars, les cafés chantants et bien sûr les cinémas, dont Beyoğlu était rempli. »

Dans ce quartier que vous chérissez, une rue porte un nom qui dépassera largement le cercle de ce quartier pour résonner sur Istanbul, la Turquie et le monde, il s’agit de Yeşilçam, une rue qui existe toujours d’ailleurs. Tous les bureaux des maisons de productions cinématographiques s’y sont installés durant cette époque, les années 1960.

Puis, Yeşilçam est devenu le nom d’un cinéma très populaire, une période riche du cinéma turc.

Le cinéma turc se décline aujourd’hui au présent et les liens avec le cinéma français sont très riches.

Le hasard fait que nous avons projeté hier en avant-première à l’Institut français « Mustang », le film de la réalisatrice turque Deniz Gamze Ergüven, formée en France. Le film est présenté par la France aux oscars.
Aujourd’hui, au Lycée Saint Benoît, nous rendons hommage aux héros, stars, acteurs, réalisateurs qui ont écrit ces pages de l’histoire du cinéma turc en lettres d’or.
Belle initiative du Lycée Saint Benoît de proposer cette exposition « Légendes et couleurs » qui réunit plus de 50 de vos instantanés, à l’occasion de la sortie de votre livre « 100 portraits de Yeşilçam ».
Quel parcours, quel itinéraire de vie que le vôtre depuis que vous avez commencé la photo avec un appareil russe qui faisait de très mauvaises photos, dites-vous dans la préface de votre livre !

M. Attila Dorsay c’est plus qu’une Archive, c’est un patrimoine que vous faites vivre et que vous pérennisez pour l’Histoire du cinéma turc.

Ce soir, vous réussissez dans La Galerie du Lycée Saint Benoît, une parfaite synthèse en exposant ces photos et en nous faisant revivre Yeşilçam à travers votre Livre, je reprendrai vos paroles d’écrivain mais aussi de photographe :
"N’est-il pas dit qu’une simple photo est parfois plus parlante qu’un livre ?

Ce soir, vous nous offrez à la fois vos photos et vous lancez votre Livre « 100 portraits de Yeşilçam »

Je vous félicite et souhaite beaucoup de succès à votre exposition,"

Muriel Domenach

Cliquer pour lire le discours en turc

publié le 26/10/2015

haut de la page